7 Avril 2019

Tunisie: Un pont entre le passé et l'avenir

Sur la même longueur d'onde

"Nous sommes convaincus des principes sur lesquels se base l'OIT et c'est pour cela que nous l'avons rejointe quelques semaines avant même notre déclaration d'indépendance. Nos relations se sont développées particulièrement depuis la révolution du 14 janvier 2011 avec un programme sur plusieurs axes dont le contrat social de janvier 2013 signé par les partenaires sociaux et soulignant notre attachement aux principes de l'OIT.

Nous savons que le développement ne peut être réalisé que dans le respect des libertés et de la justice sociale et c'est pour cela que nous avons milité pour la création du Conseil de dialogue national qui est parmi les plus grandes réalisations de notre partenariat avec l'OIT.

Les défis socioéconomiques nous appellent à plus de partenariats dans un climat de respect des droits syndicaux et avec nos partenaires pour nous accompagner dans la consécration des réformes", ajoute-t-il.

C'est au tour du patronat de donner un éclairage sur ses relations avec l'OIT : "Nous sommes reconnaissants au ministère des Affaires sociales et à l'OIT pour l'organisation de cette célébration qui vient souligner les liens qui nous unissent à l'organisation où le SG Guy Ryder s'est toujours comporté, non pas comme un partenaire, mais comme un ami de la Tunisie. Nos relations avec l'OIT ont commencé dès le début comme une reconnaissance à cette organisation à promouvoir les meilleurs standards du travail.

Des relations qui ont été pendant des années un facteur de rayonnement pour nous, mettant en avant nos choix nationaux de pratique du dialogue social en observant les intérêts des patrons et des travailleurs.

C'est sur cette même ligne que nous devons anticiper les grands débats à venir sur les changements dans les grands secteurs du travail pour que nous puissions être à la hauteur de la concurrence", atteste Khalil Ghariani, SGA de l'Utica.

Deux témoignages qui résument ce que la Tunisie doit à son partenariat de toujours avec l'OIT dont le représentant est sur la même longueur d'onde : "Nous avons contribué à la création du tout premier centre de formation professionnelle en Tunisie au moment de l'indépendance de votre pays et, depuis lors, nous n'avons pas cessé de vous accompagner dans votre parcours de développement.

Nous vous sommes reconnaissants pour votre confiance qui ne s'est jamais tarie au cours de toutes ces décennies et nous sommes prêts à l'occasion du centenaire à faire le bilan et à tracer de nouvelles voies vers l'avenir", promet Mohamed-Ali Deyahi, SG du bureau de l'OIT à Alger pour les pays du Maghreb.

Une célébration de projets

C'est également, hier, que le ministre des Affaires sociales a inauguré l'exposition documentaire sur les relations de coopération entre la Tunisie et l'OIT à la galerie de l'Information à l'avenue Bourguiba.

Dans le même agenda de la célébration du centenaire, un spectacle artistique sur le travail a été organisé à la Cité de la culture, suivi d'une réception offerte par le ministère.

La célébration du centenaire a peut-être plus de sens en Tunisie qu'ailleurs, notamment par le nombre de projets du Bureau international du travail dans notre pays : promotion du dialogue social et de la gouvernance (2012-2019), emplois pour les jeunes et les femmes (2018-2020), promotion des organisations et des mécanismes de l'économie sociale et solidaire (2016-2019), travail décent des femmes (2018-2021), initiative pilote de développement local intégré (2018-2020), programme d'urgence de récupération socioéconomique suite aux inondations dans le gouvernorat de Nabeul (2019), appui à la migration équitable (2018-2020), appui à la compétitivité des entreprises responsables (2019-2021), appui à relever les défis du marché du travail en matière d'égalité des chances et de traitement pour les femmes (2019-2020), appui à rendre les compétences visibles (2019-2020), appui jeunes-employabilité (2017-2019), programme intégré de recrutement équitable (2019-2021), appui à faire progresser l'agenda du travail décent (2019-2023), appui à l'autonomisation économique des femmes rurales (2019-2021) et initiative Ensemble contre le travail des enfants (2017-2020).

Tunisie

Dépôt des candidatures pour les législatives sur fond de rivalités

Le dépôt des candidatures a commencé ce lundi. Les Tunisiens vont renouveler leur Parlement le 6… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.