Congo-Kinshasa: La présidence de l'Assemblée nationale provoque des remous au FCC

Photo: Radio Okapi/Ph. John Bompengo
Vue du siège de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) à Kinshasa, le 10/05/2018 pour la sensibilisation des électeurs.

Des dissensions apparaissent au sein du Front commun pour le Congo (FCC) en raison de l'élection du bureau définitif de l'Assemblée nationale prévue cette semaine. Un groupe des députés nationaux de cette famille politique rejette la désignation de Jeannine Mabunda comme seule candidate à la présidence du bureau de l'Assemblée nationale.

Un autre nom, celui d'Henri Thomas Lokondo, lui aussi membre du FCC, devrait être présenté au même poste pour affronter la candidate de Joseph Kabila, l'autorité morale. Outre les députés nationaux du FCC, Thomas Lokondo affirme jouir aussi de l'estime des collègues des autres groupes parlementaires.

Henri-Thomas Lokondo n'y va pas par quatre chemins. Il évoque l'absence de primaires au sein de sa famille politique, le FCC. Des primaires qui, dit-il, auraient pu permettre à chacun d'exprimer ses ambitions et dégager ainsi un candidat consensuel pour représenter les couleurs de la plate-forme politique.

Ainsi, Henri-Thomas Lokondo annonce qu'il sera candidat à la présidence de l'Assemblée nationale, candidat indépendant s'entend, pour affronter celle qui a été désignée par l'autorité morale du FCC : « Je suis motivé parce qu'il y a beaucoup d'amis députés nationaux, qui m'ont demandé d'être candidat. Et s'ajoute à cela une large opinion nationale parce qu'ils pensent pouvoir imprimer une autre dynamique au sein de l'Assemblée pour ce qui concerne particulièrement la partie contrôle. Comme vous savez l'Assemblée nationale a deux prérogatives : légiférer et contrôler. »

Successivement sénateur, puis député national de l'ex-majorité présidentielle, Henri-Thomas Lokondo s'est fait remarquer dans les deux chambres du Parlement pour ses pertinentes interventions.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.