Cameroun: Fin de cavale pour le meurtrier de Bodjongo

Trois jours après son forfait, Donfack Edouard a été retrouvé dans une forêt dans les environs de Bodjongo.

Il ya juste quelques jours que l'affaire défrayait encore la chronique du côté de Bodjongo dans le quatrième arrondissement de la ville de Douala. Une jeune dame, la quarantaine à peine entamée prénommée Marie Cécile a trouvé la mort après avoir été grièvement atteinte par des coups de machettes puis brûlée par son ex conjoint.

Ce dernier après son forfait avait pris le soin de laisser un message disant qu'il est allé se jeter dans les eaux du Wouri avant de disparaître dans la nature.

Ce dernier qui avait emporté dans sa cavale le téléphone portable de sa victime continuait même de décrocher des appels.

Des éléments de la brigade de recherches de Bodjongo ont tout de suite démarré les enquêtes.Quelques heures après le crime passionel, la délégation régionale des affaires a fait état d'une découverte macabre non loin du pont sur le Wouri mais , il était question au préalable de proceder à l'identification de ce corps pour savoir s'il s'agit de celui de Donfack Édouard.

Finalement, ce corprs ne sera sûrement pas celui de notre pyromane qui lui a été découvert ce dimanche bien en vie à Bodjongo dans une forêt où il avait trouvé refuge. Ce dernier a été «pêché» par les fins limiers de la brigade de recherches de Bodjongo.

Le jeune homme qui est par ailleurs un repris de justice séjourne actuellement dans les cellules de cette brigade en attendant son exploitation complète et sa traduction vers les juridictions compétentes.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.