Maroc: Limitation des mouvements des véhicules immatriculés dans les camps de Tindouf

Les habitants des camps de Tindouf ont organisé un sit-in devant le prétendu ministère de l'Intérieur du Polisario pour protester contre les mesures prises par les chefs du Polisario et qui limitent la circulation à l'intérieur et à l'extérieur des camps à 120 véhicules.

Les protestataires qui avaient rencontré le prétendu ministre de l'Intérieur pour lui demander de surseoir à cette décision et qui ont vu leur demande rejetée sont décidés à poursuivre leur mouvement jusqu'à l'abrogation de cette décision qu'ils estiment injuste et contraire à toutes les lois. Le prétendu ministre a justifié cette mesure par la lutte contre le nombre grandissant de documents falsifiés en circulation.

Ce mouvement de protestation survient alors qu'à la veille du prochain congrès du Polisario, le comité dit des sages a décidé de limiter les prérogatives de Brahim Ghali.

Cette décision est-elle en relation avec les événements que connaît l'Algérie?

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.