Sénégal: Suppression du poste de PM et couplage des élections législatives et locales - Modou Diagne Fada se dit favorable

Le Premier ministre du Sénégal Mahammed Boun Abdallah Dionne (photo d'archives).

Devant le Grand jury de la Radio futurs médias (Rfm privée) hier, dimanche 7 avril, le leader des Libéraux démocrates réformateurs (LDR/Yessal) a salué des deux mains la suppression annoncée du poste de Premier ministre, l'idée de la dissolution de l'Assemblée nationale et le couplage des élections législatives aux locales de décembre prochain.

En effet, Modou Diagne Fada a affirmé que la décision du chef de l'Etat de supprimer le poste de chef du gouvernement devrait permettre «une meilleure accessibilité des ministres et l'accélération des prises de décision». Face à notre confrère Babacar Fall, l'ancien président du groupe parlementaire des libéraux et démocrates sous la douzième législature a également indiqué être favorable à la proposition venant de Me Aïssata Tall Sall pour le couplage des élections législatives et des élections locales. Selon lui, cela permettrait une meilleure harmonisation du calendrier républicain.

« Je suis pour le couplage des élections législatives et des élections municipales pour une meilleur harmonisation du calendrier républicain. Parce qu'on ne peut pas voter en 2019 pour la présidentielle, voter après au mois de décembre et envisager de voter en 2022. De toute façon, si on ne le fait pas cette fois ci, le président qui sera élu en 2024, s'il trouve une Assemblée nationale qui ne lui est pas favorable, va certainement la dissoudre pour organiser de nouvelles Élections législatives. Même si l'Assemblée lui est favorable, je crois qu'il voudra avoir sa propre majorité », a fait savoir le député du groupe des non-inscrits, Modou Diagne Fada qui se dit cependant contre toute idée d'une prorogation du mandat des députés. En effet, soulignant qu'on ne sait pas comment le peuple va réagir, le leader de Ldr/Yessal estime qu'il est plus judicieux de prolonger le mandat des collectivités locales que de prolonger de deux ans le mandat des députés qui pourrait-être politiquement risqué.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.