7 Avril 2019

Cote d'Ivoire: Sécurisation des frontières ivoiriennes - Le Japon finance un projet à hauteur d'environ 570 millions de FCFA

Suite au projet « Renforcer la sécurité aux frontières en Côte d'Ivoire » financé par le gouvernement japonais, la Côte d'Ivoire vient d'obtenir un autre financement du même type de la part du gouvernement japonais.

Le nouveau projet est denommé: « Renforcer la sécurité et la cohésion sociale aux frontières de la Côte d'Ivoire ». Il est prevu pour la période du 31 mars 2019 au 30 mars 2020.

Lancé officiellement le 5 avril 2019, à la salle de conférence du ministère de l'intérieur et de la Sécurité, à Abidjan-Plateau, cette rencontre visait à rechercher et à développer une meilleure compréhension du projet. Et cela, auprès de toutes les parties prenantes afin qu'elles s'approprient les objectifs et les résultats attendus.

Cette rencontre a été aussi l'occasion de décrire le contexte, les objectifs et résultats attendus. Elle visait à recueillir des propositions techniques des participants pour une bonne mise en œuvre du projet. Et surtout à communiquer à la presse le lancement officiel du projet. "Ce projet, financé par le Gouvernement du Japon à hauteur d'environ 570 millions de FCFA, permettra de réaliser la construction et l'équipement d'un poste de la police à la frontière avec le Mali", a indiqué S.E.M.Kuramitsu Hideaki, Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire du Japon en Côte d'Ivoire.

Poursuivant, il a expliqié que le présent projet a pour objectif de renforcer le contrôle aux frontières afin de faire face à la récente expansion mondiale de la crise terroriste et de maintenir la sécurité intérieure de la Côte d'Ivoire. Il faut signaler que ce projet est mis en oeuvre par l'Oim.

Mme Marina Schramm, chef de mission de l'OIM en Côte d'Ivoire, a félicité le Ministère de l'Intérieur et de la Sécurité pour les avancées importantes dans le domaine de la gestion des frontières, notamment l'adoption d'un arrêté conférant un statut juridique aux postes de police frontière de la Côte d'Ivoire et en affectant des agents dédiés uniquement au contrôle des flux migratoires et formés à cette fin.

Aussi a-t-elle remercié l'Ambassade du Japon pour la confiance accordée à l'OIM pour la mise en œuvre de cette initiative qui consolidera les acquis du projet précédent « Renforcer la Sécurité aux frontières ».

« La mise en œuvre de ce projet est extrêmement important pour la Côte d'Ivoire dans la mesure où, il aura un impact bénéfique sur les actions de lutte engagé par nos services face à la criminalité transnationale, le terrorisme, questions majeurs pour l'Etat de Côte d'Ivoire », dira le ministre de l'Intérieur et de la Sécurité, Sidiki Diakité.

Mme Marina Schramm a rappelé que le projet précédent a permis la construction et l'équipement du poste de police frontière de Koguiénou, la rédaction d'un guide sur la gestion des flux migratoires aux frontières de la Côte d'Ivoire, le renforcement des capacités de plus de 60 fonctionnaires affectés aux frontières cibles ainsi que la sensibilisation de plus de 5000 membres des communautés aux frontières.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Cote d'Ivoire

L'accalmie à Béoumi !

Béoumi a frémi. Béoumi a blêmi. Béoumi a mal dormi. Béoumi a frôlé… Plus »

Copyright © 2019 Fratmat.info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.