8 Avril 2019

Cameroun: Lutte contre le Vih /SIDA - des soins gratuits pour les malades

C'est l'information qui ressort du communiqué de presse signé le 4 avril dernier par le ministre de la Santé publique, Manaouda Malachie.

Dès le 1er janvier 2020, les tests de dépistage rapide du Vih seront gratuits pour toutes les populations. Les consultations médicales prénatales, y compris les carnets ; le dossier médical; l'examen de suivi biologique (CD4 et charge virale) ; les tests de dépistage précoce du Vih pour les enfants; les médicaments antirétroviraux et les médicaments de prévention des infections seront également gratuits pour tout malade vivant avec le virus du Sida.

En plus de la gratuité de ces services, les réactifs et médicaments afférents à l'ensemble des examens et services sus évoqués, conformément aux directives nationales en vigueur, seront fournis gratuitement aux formations sanitaires et aux laboratoires retenus par le ministère de la Santé publique. C'est ce qui ressort de la décision du ministre de la Santé publique Manaouda Malachie, signée le 4 avril dernier.

Cette décision intervient au lendemain de la première réunion statutaire pour l'exercice 2019 du Comité national de lutte contre le Vih/sida tenue à Yaoundé le 3 avril dernier on se rappelle qu'en 2016, le ministère de la Santé publique avait pris une décision portant sur le dépistage systématique pour toute personne en consultation dans une formation sanitaire. Cette nouvelle décision qui converge vers les orientations de lutte contre la pandémie s'inscrit donc dans le cadre de l'amélioration de la prise en charge des personnes vivant avec cette maladie.

Elle fait également partie de la mise en œuvre du plan d'accélération de la thérapie antirétrovirale, et est en droite ligne des grandes orientations internationales en matière de Vih. Notamment les nouvelles directives de l'OMS qui stipulent que 90% des personnes vivant avec le Vih connaissent leur statut sérologique, 90% des personnes connaissant leur statut reçoivent leur traitement et 90% de personnes sous traitement parvien nent à un état de suppression virale. Manaouda Malachie tient à ce que cette décision soit appliquée à la lettre.

A cet effet, les inspecteurs généraux, le directeur de la lutte contre la maladie, les épidémies et les pandémies, le directeur de l'Or ganisation des soins et de la technologie sanitaire, les chefs services de santé de district, le secrétaire permanent du groupe technique central, ainsi que les coordonnateurs des groupes techniques régionaux du Comité de lutte contre le Sida, sont chargés en ce qui les concerne de veiller à l'application de ladite décision. Le non-respect de celleci fera l'objet de sanctions conformément à la réglementation en vigueur.

Cameroun

Mondial féminin - Le Cameroun vise au moins les quarts de finale

Pour leur deuxième participation à une édition de Coupe du monde, les Lionnes indomptables veulent… Plus »

Copyright © 2019 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.