8 Avril 2019

Congo-Kinshasa: Renforcement de la lutte contre Ebola - Des laboratoires installés dans les provinces touchées

Photo: John Wessels
Un agent de santé rassemble une bible pour donner à l'un des patients confirmés Ebola dans un centre de traitement Ebola soutenu par MSF le 3 novembre 2018 à Butembo.

Sept laboratoires mobiles ont été implantés à Beni, Bunia, Butembo, Goma, Katwa, Komanda et Mangina, a indiqué le ministère de la Santé publique, dans son bulletin quotidien sur la situation épidémiologique de la maladie.

Bien que la République démocratique du Congo (RDC) ait connu plusieurs épisodes d'épidémie de la maladie à virus d'Ebola, c'est pour la première fois que l'Institut national de recherche biomédicale (INRB) a eu la capacité technique de déployer autant de laboratoires mobiles sur le terrain. Ces laboratoires sont gérés par cet institut dont son directeur, Pr Jean-Jacques Muyembe, est le président de la commission laboratoire au niveau national dans le cadre de la riposte contre Ebola.

Alors que la plupart des sites disposent de deux machines GeneXpert, ceux de Beni, Butembo et Katwa en ont reçu trois à quatre par site afin de pouvoir tester rapidement les centaines d'échantillons et au cas où ils seraient positifs, d'assurer la prise en charge pour éviter que la maladie se propage davantage.

Les laboratoires jouent un rôle central dans la riposte contre l'épidémie d'Ebola. Le résultat positif d'un échantillon prélevé sur un malade va enclencher une série d'interventions autour de lui pour minimiser les risques de contamination de ses proches et de lapropagation de l'épidémie.

Ces interventions incluent le transfert du malade du centre de transit au centre de traitement, la vaccination de ses contacts, la désinfection de son ménage et des centres de santé par lesquels il serait passé, ainsi que son suivi psychologique et celui de sa famille. Il est dès lors important d'assurer une communication rapide des résultats des tests de laboratoire aussi bien au patient qu'aux autres équipes de la riposte contre Ebola.

Les mécanismes de feedback communautaire ont révélé que les habitants des zones touchées, en particulier Butembo et Katwa, se plaignaient de la lenteur de la disponibilité des résultats des tests de laboratoire ainsi que de la perception que les laboratoires et les laborantins locaux ne sont pas impliqués.

Situation épidémiologique

La situation épidémiologique de la maladie à virus Ebola, en date du 6 avril, indique que depuis le début de l'épidémie, le cumul des cas est de mille cent quarante-six, dont mille quatre-vingts confirmés et soixante-dix probables. Le nombre de décès s'élève à sept cent vingt et un dont six cent cinquante-cinq confirmés et soixante-six probables. Trois cent quarante-cinq malades ont été guéris.

Il est à noter, par ailleurs, que trois cent trois cas suspects sont en cours d'investigation ; seize nouveaux cas confirmés, dont onze à Katwa, trois à Vuhovi, un à Beni, et l'autre à Mandima. Sept nouveaux décès de cas confirmés ont été rapportés dont cinq communautaires, notamment quatre à Katwa et un à Mandima ; deux décès au centre de traitement d'Ebola de Beni. Trois nouvelles personnes ont été guéries, à savoir deux au centre de traitement de Butembo et un de Beni. Trois agents de santé de Katwa figurent parmi les nouveaux cas confirmés. Le cumul des cas confirmés probables parmi les agents de santé est de quatre-vingt-cinq(7,4 % de l'ensemble des cas confirmés/probables) dont trente décès.

En savoir plus

Nord-Kivu - L'Unicef au chevet des enfants orphelins à cause d'Ebola

Mille quatre cents enfants ayant perdu un parent ou tous les deux à la suite de l'épidémie qui… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.