8 Avril 2019

Afrique du Sud: Manuel Chang extradé vers les États-Unis ou le Mozambique

En Afrique du Sud, un juge a estimé, ce lundi 8 avril, que l'ancien ministre des Finances du Mozambique, Manuel Chang, inculpé dans une vaste affaire de corruption, pouvait subir un procès tant aux Etats-Unis que chez lui. Manuel Chang, arrêté à l'aéroport de Johannesburg, en décembre, est accusé d'avoir trempé dans un montage frauduleux qui a poussé le Mozambique au bord de la faillite. La balle est désormais dans le camp du ministère sud-africain de la Justice qui décidera s'il doit être extradé vers les Etats-Unis ou bien le Mozambique.

Le scandale de la « dette cachée » connaîtra-t-il son dénouement au Mozambique ou aux États-Unis ?

Le ministère sud-africain de la Justice devra trancher car le tribunal de Kempton Park a estimé, ce lundi, que Manuel Chang pouvait être extradé vers les deux pays.

Washington a mis tout son poids dans la balance pour qu'il soit jugé aux États-Unis. Le sous-secrétaire d'État américain aux Affaires africaines, Tibor Nagy, a même déclaré que son pays « comptait » sur son extradition. La ministre sud-africaine des Affaires étrangères n'est cependant pas du même avis. Pour Lindiwe Sisulu, un procès mozambicain, ce serait « la chose la plus simple à faire pour tous », a-t-elle déclaré. C'est aussi le point de vue des avocats de Manuel Chang.

Selon l'acte d'accusation de la justice américaine, l'ancien ministre des Finances est soupçonné, entre autres, d'avoir touché 7 millions de dollars en pots-de-vin. En contrepartie, il aurait approuvé des prêts secrets, garantis par l'État mozambicain, pour construire des navires de pêche français et des navires de guerre. Un projet qui n'a jamais vu le jour.

Cette affaire embarrasse le président mozambicain, Filipe Nyusi, qui était ministre de la Défense à l'époque des faits. Les révélations qui pourraient être faites lors du procès pourraient le mettre en cause, à plus forte raison s'il a lieu aux États-Unis.

Lorsque le ministère sud-africain de la Justice aura tranché, Manuel Chang aura quinze jours pour faire appel.

Afrique du Sud

La 4ème révolution industrielle perturbe le secteur minier

«L'industrie que tout le monde sait actuellement sera méconnaissable dans cinq à sept ans », a… Plus »

Copyright © 2019 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.