8 Avril 2019

Afrique: Lutter contre la malnutrition sous toutes ses formes et promouvoir l'innovation agricole

communiqué de presse

Rome — Lors d'une allocution prononcée aujourd'hui à l'occasion de l'ouverture du Conseil de la FAO (l'organe exécutif de l'Organisation), M. José Graziano da Silva, Directeur général de la FAO, a souligné que la FAO s'attachera au cours des deux prochaines années à promouvoir l'innovation agricole et les systèmes alimentaires axés sur la nutrition.

«Nous ne pouvons plus nous contenter de lutter seulement contre la faim», a déclaré José Graziano da Silva.

«L'objectif de développement durable numéro 2 appelle à l'élimination de toutes les formes de malnutrition. Et nous constatons une hausse continue du surpoids et de l'obésité dans le monde entier».

«La faim est limitée à quelques régions spécifiques alors que l'obésité est universelle. En fait, nous assistons à la mondialisation de l'obésité», a ajouté M. José Graziano da Silva.

M. Graziano da Silva a également insisté sur les événements clés à venir: une Conférence sur la sécurité sanitaire organisée par la FAO, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et l'Organisation du commerce (OMC) qui se tiendra à Genève d'ici la fin du mois; le lancement de la Décennie des Nations Unies pour l'agriculture familiale qui se tiendra au siège de la FAO à la fin du mois de mai; deux séminaires sur les thèmes des régimes alimentaires sains et de l'innovation en agriculture; et la réunion des Parties à l'Accord relatif aux mesures du ressort de l'Etat du Port (PSMA) de la FAO en juin.

Le PSMA est le premier dispositif international coercitif à cibler spécifiquement la pèche illicite, non déclarée et non réglementée (INN).

M. José Graziano da Silva a également mis l'accent sur le succès de l'Organisation en matière de réduction des coûts; de transformation de la FAO en une organisation plus efficace et efficiente axée sur les résultats; et le succès avec lequel elle attire des contributions volontaires plus importantes.

Le Directeur général a mis en exergue l'engagement de la FAO en matière de partenariats, qui s'est traduit par une forte augmentation du nombre de partenariats au fil des ans - passant de 20 nouveaux partenaires en 2012, apportant une contribution de 28 millions de dollars, à plus de 100 nouveaux partenaires aujourd'hui, apportant plus de 200 millions de dollars.

Par ailleurs, la participation de la FAO à des programmes communs et à des plateformes inter-agences avec d'autres agences onusiennes a presque doublé depuis 2012.

Cela représente une augmentation des contributions provenant du système des Nations Unies de 100%, soit un montant total de 800 millions de dollars.

Aussi à l'ordre du jour

La session en cours du Conseil se terminera vendredi. Outre l'agenda principal, elle comprend une série d'événements parallèles autour de thèmes variés tels que: les perspectives de la biodiversité pour l'alimentation et l'agriculture avec, notamment, une présentation des conclusions du premier rapport sur l'Etat de la biodiversité pour l'alimentation et l'agriculture; la résistance aux antimicrobiens (RAM) dans le contexte de l'approche «Un monde, une santé».

Les candidats au poste de Directeur général de la FAO - Ramesh Chand (Inde), Davit Kirvalidze (Géorgie), Qu Dongyu (Chine), Catherine Geslain-Lanéelle (France) - énumérés par ordre d'intervention, prononceront leurs discours au Conseil jeudi.

Afrique

CAN 2019 / Tunisie - Nigéria ou la course au bronze

Les Aigles de Carthage et les Super Eagles se donnent rendez-vous ce mercredi pour le match de classement à la… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Innovation

Plus de: FAO

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.