Cote d'Ivoire: Ecobank Côte d'Ivoire - Le total bilan en baisse de 1% en 2018

Une baisse de 1% a été enregistrée sur le total bilan de l'année 2018 de Ecobank Côte-d'Ivoire. Il s'est établi à 1 468 milliards de FCfa au 31 décembre 2018 contre 1 482 milliards de FCfa en décembre 2017.

L'activité de Ecobank Côte'Ivoire affiche un ralentissement en 2018, comparée à l'année 2017. Selon un communiqué reçu au Journal de l'économie sénégalaise (Lejecos), le total du bilan s'est établi à 1468 milliards de FCfa au 31 décembre 2018 contre 1 482 milliards de FCfa en décembre 2017, soit une baisse de 1%. «Toutefois, sur les cinq dernières années, la progression moyenne annuelle du bilan est de 16%.

Au passif, les ressources collectées auprès de la clientèle sont restées relativement stables (+1%) sur la période, passant à 869 milliards de FCfa contre 863 Milliards de FCfa en 2017 », lit-on dans le document.

Au niveau de l'actif, les concours à la clientèle ont significativement progressé passant de 675 milliards de FCfa à 755 milliards de FCfa en 2018, soit une variation de 12%.

Le montant brut des créances en souffrance a atteint 53 milliards de FCfa, soit un taux de dégradation brut du portefeuille à 6,8%. Les provisions sur créances douteuses et litigieuses à fin décembre 2018 s'établissent à 26,5 milliards de FCfa.

Cette contreperformance est liée au fait que le secteur bancaire a évolué en 2018, dans un environnement réglementaire plus contraignant avec l'entrée en vigueur du nouveau référentiel comptable (PCB révisé)et du nouveau dispositif prudentiel.

Les modalités de premières applications de ces réformes ont eu un impact de -3 332 millions de FCfa sur les capitaux propres de la banque, suite aux retraitements effectués sur les comptes clos au 31 décembre 2017 et approuvés parl'Assemblée Générale Ordinaire du 04 décembre 2018.

Par ailleurs, l'activité bancaire a connu des perturbations liées à la crise dusecteur Café-Cacao au cours du second semestre 2018, avec la liquidation de Safcacao, l'un des principaux acteurs de la filière.

Les performances au niveau du compte de résultat sont portées essentiellement par la progression de 14% affichée par le Produit net bancaire (Pnb) qui pointe à 84,8 milliards de FCfa contre 74,1 milliards de FCfa en 2017.

Les charges de fonctionnement s'établissent à 45,9 milliards de FCfa avec une amélioration du coefficient d'exploitation qui est passé de 55% en 2017 à 54% à fin décembre 2018.

La progression de 10,9 milliards de FCfa enregistrée au niveau du coût net du risque est essentiellement liée à la politique d'assainissement du portefeuille et à la constitution règlementaire d'une provision pour créance douteuse d'un montant de 9,6 milliards de Francs CFA couvrant la totalité de la créance sur le Groupe Safcacao mis en liquidation le 18 Juillet 2018.

Ainsi, la banque clôture l'exercice 2018 avec un résultat brut de 21,5 milliards de FCfa, en baisse de 19% par rapport au bénéfice brut de 26,7 milliards de FCfa réalisé en 2017, pour un résultat net s'établissant à 20,7 milliards de FCfa contre 22,8 milliards de FCfa en 2017.

Les perspectives de l'année 2019 restent bien orientées. La poursuite de la mise en œuvre de la stratégie quinquennale impulsée par le Groupe Ecobank, tournant résolument la banque vers la digitalisation, devrait se traduire par une amélioration des indicateurs clés de performance conduisant à un meilleur rendement des capitaux propres. Ecobank Côte d'Ivoire fait de cet objectif sa priorité.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: lejecom

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.