Libye: L'ONU condamne l'escalade des combats et demande l'arrêt des opérations militaires

Forces fidèles au général Khalifa Haftar.
9 Avril 2019

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a fermement condamné l'escalade militaire en Libye.

Par la voix de son porte-parole, M. Guterres a également condamné les combats en cours à Tripoli et dans les environs de la capitale libyenne, y compris l'attaque aérienne menée lundi par un avion de l'armée nationale libyenne (ANL) de Khalifa Haftar contre l'aéroport de Mitiga. Situé dans la banlieue est de Tripoli, Mitiga est le seul aéroport fonctionnel de la capitale libyenne.

« Le Secrétaire général demande instamment que toutes les opérations militaires cessent immédiatement afin de désamorcer la situation et de prévenir un conflit de grande ampleur », a dit son porte-parole dans une déclaration de presse rendue publique lundi soir à New York.

Selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA), les violences à Tripoli et autour de la capitale libyenne ont déplacé plus de 2.800 personnes et empêchent l'aide humanitaire d'atteindre les civils et les personnes blessées.

Lire aussi | Libye : face à l'escalade des violences, l'ONU réitère son appel pour une trêve humanitaire

Le chef de l'ONU a souligné qu'il n'existait aucune solution militaire au conflit libyen et a appelé toutes les parties à engager un dialogue immédiat en vue de parvenir à une solution politique. Ghassan Salamé, le Représentant spécial du Secrétaire général en Libye est prêt à faciliter ce dialogue, a précisé le porte-parole de M. Guterres.

« Le Secrétaire général rappelle en outre à toutes les parties leurs obligations, en vertu du droit international humanitaire et du droit international relatif aux droits de l'homme, d'assurer la sécurité de tous les civils », a ajouté son porte-parole. « Tous les Libyens méritent la paix, la sécurité, la prospérité et le respect des droits de l'homme », a-t-il souligné.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: UN News

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.