9 Avril 2019

Afrique: L'ASDI, la FAO et la CEDEAO unissent leurs forces pour protéger les forêts d'Afrique de l'Ouest

communiqué de presse

Rome/Accra — Nouveau projet pour renforcer la gestion durable des forêts et lutter contre les menaces transfrontalières

L'agence suédoise de coopération pour le développement international (ASDI), l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) unissent leurs forces pour protéger les forêts et aider les millions de personnes qui en dépendent à préserver leurs moyens d'existence.

Les trois institutions prévoient d'élaborer un projet quinquennal visant à: renforcer la gestion durable des forêts et des terres; faire face aux menaces transfrontalières qui pèsent sur les forêts; optimiser les moyens d'existence des communautés tributaires de la forêt; et renforcer la résilience climatique dans 15 pays d'Afrique de l'Ouest.

Le projet sera mis en œuvre par la CEDEAO moyennant un soutien financier de plus de 8 millions de dollars de l'ASDI et l'appui technique de la FAO. Il permettra: d'étendre les connaissances actuelles pour une meilleure compréhension du fonctionnement des forêts; de soutenir les réformes juridiques; de déterminer les meilleures pratiques de gestion forestière avec la participation des communautés, et de les partager dans l'ensemble de la région.

Le Plan de convergence pour la gestion et l'utilisation durables des écosystèmes forestiers en Afrique de l'Ouest a été adopté par la CEDEAO en 2013. Une des conditions préalables à la réalisation du Plan sera de mobiliser un soutien politique, institutionnel, financier et technique dans les 15 Etats membres de la CEDEAO afin de pouvoir apporter des réponses aux défis forestiers d'ampleur transfrontalière.

«Nous sommes très heureux d'être partenaires de la CEDEAO et de la FAO dans la gestion des forêts transfrontalières en Afrique de l'Ouest. C'est un projet très important pour les populations et les gouvernements de la région, et pour relayer les efforts internationaux visant à atténuer le changement climatique et l'appauvrissement de la biodiversité», a déclaré Ulla Andrén, Responsable de la coopération pour le développement régional en Afrique subsaharienne à l'ASDI.

«C'est grâce à des partenariats solides que le Plan de convergence des forêts a pu voir le jour», a souligné Tiina Vahanen, en charge de la Division des politiques et des ressources forestières de la FAO. «Il est maintenant temps de passer à l'action. Le projet constitue une étape concrète pour faire en sorte que la gestion des forêts progresse dans la région. Le projet viendra vivifier la dynamique lancée ces dernières années pour préserver les forêts d'Afrique de l'Ouest».

«La Commission de la CEDEAO est ravie de travailler avec l'ASDI et la FAO pour mettre en œuvre ce projet. Nous tenons à remercier l'ASDI pour son soutien continu à la CEDEAO au cours des années passées, et en particulier le Département de l'agriculture, de l'environnement et des ressources en eau, pour son soutien concernant les problématiques liées à l'environnement, au changement climatique, aux ressources en eau et, maintenant, aux forêts. Les problèmes de foresterie interagissent avec les moyens d'existence des personnes et des communautés. Renforcer la résilience face au dérèglement climatique, ainsi que la gestion durable des écosystèmes forestiers transfrontaliers sont des éléments clés de ce projet», a précisé Johnson Boanuh, Directeur de l'environnement de la Commission de la CEDEAO.

Les forêts et les terres boisées sont vitales pour les populations et la biodiversité de l'Afrique de l'Ouest, mais sont pourtant menacées

Couvrant une superficie d'environ 72 millions d'hectares, les forêts et zones humides d'Afrique de l'Ouest constituent une source importante de combustibles, de nourriture et de subsistance pour des millions de personnes. Elles abritent aussi une grande variété d'espèces animales endémiques fragiles et plus de 200 espèces de plantes.

Cependant, elles sont très sérieusement touchées par la dégradation et la déforestation, elles-mêmes causées par divers facteurs, notamment une expansion agricole non durable et l'exploitation forestière illicite. Ces facteurs sont exacerbés par des problèmes transfrontaliers comme par exemple les échanges commerciaux entre régions ou au sein d'une région, nécessitant une gouvernance et des capacités forestières renforcées au niveau régional. Entre 1990 et 2015, le taux de déforestation est quatre fois plus élevé en Afrique de l'Ouest qu'au niveau mondial.

Vers une gestion améliorée des forêts en Afrique de l'Ouest

Pour faire face à ces menaces, la CEDEAO, avec l'appui de la FAO et d'autres partenaires, a élaboré le Plan de convergence des forêts afin de veiller à ce que les questions transfrontalières soient inscrites dans des programmes d'action nationale et de lancer la structure stratégique de base indispensable au changement transformationnel dans la région.

Le nouveau projet facilitera la mise en œuvre des domaines d'action prioritaires définis dans le Plan de convergence des forêts, notamment l'amélioration des connaissances en ce qui concerne les ressources forestières et l'harmonisation des cadres législatifs en matière de politique forestière.

Le projet prévoit de créer un portail web avec les objectifs suivants: faciliter l'accès aux données et le partage d'informations en ce qui concerne les meilleures pratiques de gestion des forêts; apporter des recommandations juridiques et des directives sur la gestion des forêts; aider les groupes communautaires à mettre en vigueur les pratiques de gestion durable des forêts et des terres; et consolider les compétences et les connaissances générales à travers une coopération Sud-Sud et un partage des meilleures pratiques de gestion des forêts.

Par ailleurs, le projet encouragera la réalisation d'autres actions nationales et internationales en faveur des pays d'Afrique de l'Ouest, tels que les Objectifs de développement durable (ODD) et les Contributions déterminées au niveau national (CDN) au titre de l'Accord de Paris sur le climat.

Afrique

La promotion du commerce et l'accès au marché intra-africain au cœur des échanges à Nairobi

A l'Initiative de la Commission de l'Union Africaine (CUA), et de l'Agence de développement du Nepad (AUDA… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Food and Agriculture Organization of the United Nations. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.