Mali: Systèmes financiers décentralisés - Un nouveau mécanisme de refinancement estimé à plus de 4 milliards FCFA

Le ministre du Développement industriel et de la Promotion des investissements, Moulaye Ahmed Boubacar a procédé, vendredi dernier à Bamako, au lancement officiel du Mécanisme de refinancement des systèmes financiers décentralisés (MEREF-SFD). On y notait la présence du ministre de l'Artisanat et du Tourisme, Mme Nina Wallet Intallou et la cheffe de file des Partenaires techniques (PTF), Mme Manda dite Mariam Sissoko.

Considéré comme un précieux instrument du gouvernement pour la réduction de la pauvreté et l'inclusion financière en milieu rural, le MEREF-SFD, est arrimé à l'axe 2 de la Politique nationale de développement de la micro-finance et son Plan d'action 2016-2020.

Le ministre Moulaye Ahmed Boubacar a indiqué que la promotion de la micro finance est aussi priorisée dans le Cadre stratégique pour la relance économique et le développement durable (CREDD) 2019-2023. C'est dans son axe stratégique 3 : «croissance inclusive et transformation structurelle», dont les consultations nationales ont eu lieu les 11, 12 et 13 mars 2019 à Bamako. Selon lui, elle figure également en bonne place dans le programme du chef de l'Etat «Notre Grand Mali Avance».

L'objectif est d'en faire un outil précieux pour l'amélioration de l'inclusion financière au bénéfice des populations les plus démunies. Car le secteur est confronté actuellement à des difficultés et défis, notamment la faible capacité à fournir des services adaptés à la clientèle, le coût élevé du crédit, la diminution des ressources financières.

Mais, «grâce aux multiples appuis apportés par le gouvernement et les partenaires du secteur de la micro finance, l'offre de services financiers s'est diversifiée et le secteur se porte de mieux en mieux», a fait savoir Moulaye Ahmed Boubacar, tout en reconnaissant que le pari de l'inclusion financière n'est pas totalement gagné.

A cet effet, pour relever leurs capacités de financement et technique, il est prévu une dotation initiale de plus de 4 milliards de FCFA, qui sera portée à 8 milliards d'ici la fin de l'année 2019. Ce qui contribuera, entre autres, à renforcer les besoins de financement des SFD ruraux, les emplois longs pour accompagner les SFD en vue de leur diversification sur le crédit équipement agricole.

Aussi s'agira-t-il de soutenir le financement à moyen terme en ciblant les jeunes et les femmes, les emplois à court terme pour le financement des crédits (Fonds de garantie assurance agricole) et la trésorerie des SFD.

Le MEREF-SFD concourt également à l'atteinte des objectifs du Projet de promotion des filières agricoles dénommé «Projet Inclusif», qui vise à bancariser 440 000 petits producteurs et 360 organisations professionnelles agricoles d'ici 2024.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: lejecom

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.