9 Avril 2019

Sénégal: Lutte contre la déforestation et les changements climatiques, protection des aires protégées - Les chantiers «colossaux» d'Abdou Karim Sall

Le nouveau ministre de l'Environnement et du Développement durable, Abdou Karim Sall, aura à prendre à bras-le-corps les problèmes liés aux changements climatiques, la déforestation. Il devra aussi prendre des mesures visant l'amélioration du cadre de vie, comme promis par le chef de l'exécutif, le président de la République Macky Sall.

Le désormais ancien directeur de l'Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp), Abou Karim Sall, qui succède à Mame Thierno Dieng à la tête du ministère de l'Environnement et du Développement durable, aura la lourde tâche de répondre aux nombreux défis environnementaux.

En effet, le Sénégal fait partie des pays les plus touchés par l'avancée de la mer, en Afrique de l'Ouest. Il s'agira donc, pour Amadou Karim Sall, d'apporter une réponse à ce phénomène qui menace de nombreuses villes côtières.

Ce qui attend Abdou Karim Sall, c'est également d'accompagner l'amélioration du cadre de vie, comme promis par le chef de l'Etat Macky Sall, lors de son discours d'investiture du 2 avril dernier.

Macky Sall disait à cet effet: «J'appelle à une mobilisation générale pour forger l'image d'un nouveau Sénégal; un Sénégal plus propre dans ses quartiers, plus propre dans ses villages, plus propre dans ses villes; en un mot un Sénégal «Zéro déchet».

Une ambition qui ne peut être réussi sans une âpre lutte contre le péril plastique. Cependant, une loi règlementant l'usage de ce produit nocif à l'environnement a été votée à l'Assemblée Nationale sans que les résultats escomptés ne soient obtenus.

Abdou Karim Sall devra donc faire de sorte que le plastique ne soit plus utilisé comme c'est le cas présentement en dépit de la règlementation.

La déforestation est aussi une réalité qu'il faut prendre au sérieux, notamment en luttant contre la coupe abusive de bois dans le Sud du pays.

Déjà, le président Macky Sall avait dit aussi, lors de son investiture, qu'il a initié le PSE vert, pour consacrer plus d'efforts à la sauvegarde de l'écosystème, par le reboisement et une lutte plus ferme contre la déforestation et la spéculation foncière autour des zones humides et celles à vocation agricole, notamment les Niayes.

L'engagement d'Abdou Karim Sall sera de porter cette protection du littoral et des zones humides agressés par des prédateurs fonciers.

Pour le Technopole, «le projet de décret portant création de la réserve urbaine naturelle de la grande Niaye de Pikine» a été adopté en Conseil des ministres, le mercredi 6 mars 2019.

Le décret vise à protéger au maximum cette zone naturelle urbaine du Technopole, en proie à une grande spéculation foncière.

A signaler qu'Abdou Karim Sall est le quatrième ministre à occuper le département de l'Environnement et du Développement durable sous le magistère du président Macky Sall, (au pouvoir depuis 2012).

Ses prédécesseurs sont Mame Thierno Dieng, Abdoulaye Bibi Baldé et Aly Aidar qui était le premier à être nommé à ce poste alors intitulé ministère de l'Ecologie et de la Protection de la nature (2012-2013).

Sénégal

États Unis - Le fils de Sékou Touré et son épouse condamnés

Des informations relayées par Star Telegram nous apprennent que Mohamed Touré fils de l'ancien… Plus »

Copyright © 2019 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.