9 Avril 2019

Cameroun: Déjà 30 ans jour pour jour comme l'artiste Prince Ndedi Eyango dénonçait les maux de notre société

Nous sommes en avril 1989, un vent de contestation sociale souffle sur les pays de l'Afrique centrale. Les mouvements de protestation sociale se multiplient et s'articulent à des revendications démocratiques et sociale. Au Cameroun, le peuple reclame le retour au multipartisme.

Des artistes comme Lapiro de Mbanga, Joe la Conscience, Ndedi Eyango etc.... donnent le ton... Ce 09 avril 2019, 30 ans jour pour jour, nous nous interessons à Ndedi Eyango parmi tant d'autres qui, tiraient déjà la sonnette d'alarme. Dans sa chanson intitulée "Patou", comme un visionnaire, il avait tout dit. Et dire que les maux dénoncés à l'époque demeurent actuels...

Ces artistes n'ont pas dans leur cursus de Baccalauréat + 10 mais ils avaient vu venir les choses....Quelques extraits de sa chanson

Patou ooohh, je me fais trop de soucisAh Patou, Patou, nous avons beaucoup de problèmes Abat le TRIBALISME Abat la CORRUPTION, et l'INJUSTICE SOCIALE y compris le MANQUE DE RESPECT...

Tu es la pour travailler pourquoi donc faire des manières? C'est la jalousie, ou c'est le complexe, ou c'est l'inconscience Patou nei bi pon Patou ooohh,

Pourquoi tant de MÉPRIS auprès des USAGERS ? Dans les HÔPITAUX, Dans les MINISTÈRES, Dans les COMMISSARIATS, dans tous les SERVICES PUBLICS, Règne la CORRUPTION, Règne le TRIBALISME, Règne le MÉPRIS, Règne la NÉGLIGENCE.

Chez nous, tout le monde est patron, Qui est donc le planton? Chacun se dit grand, Qui est donc petit? Chacun arrive à son heure, fait ce qu'il veut, menace à son tour, travaille à sa guise, décide comme il veut. Quel remue-ménage!

INNOCENTS EN PRISON , COUPABLES EN LIBERTÉ iyooohh Kwala... ..

DIPLÔMÉS AU CHÔMAGE, ILLETTRÉS AU BOULOT iyooohh Topo, langwéa babo... ..

LES SERVICES PUBLICS DEVIENNENT VOTRE PROPRIÉTÉ iyooohh

Je n'ai PAS DE GALON, je n'ai PAS DE POUVOIR iyoooh Toute une éternité pour être servi iyoooh. Des mois et des mois pour signer un dossier iyoooh AFRICA ,...

ça c'est le Brekete brakata......

Cameroun

Crise anglophone - Et si le débat sur la forme de l'Etat camerounais ne faisait que commencer ?

La forme de l'Etat est non négociable ! L'Etat a le monopôle de la violence force doit rester à la… Plus »

Copyright © 2019 Camer.be. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.