Cameroun: Marché Congo - On aménage le site de recasement

La plateforme est achevée à 80% et la construction des hangars débute sous peu.

L'aménagement du site qui doit accueillir les commerçants du marché Congo a effectivement commencé. Celui-ci est situé dans l'arrondissement de Douala 2e, au lieu dit Tsf, et a une superficie d'environ 1 hectare 350 m2. Lundi dernier, les engins poursuivaient les travaux de remblayage du site. Une clôture a déjà été construite en vue de la sécurisation dudit espace. Les éléments de la police municipale commis par la Communauté urbaine de Douala (Cud), en nombre important, assurent également la sécurité.

Selon le responsable technique des travaux, Olivier Priso, de la Communauté urbaine, la plateforme est achevée à 80%, et seules les intempéries de ces derniers jours peuvent être un obstacle à l'avancement serein des travaux.

Pour ce qui est du plan d'aménagement, il est prévu l'installation de l'éclairage public et de points d'eau. Mais également la construction des bâtiments administratifs, des blocs sanitaires, avec un bâtiment pour hommes et un autre pour femmes, un poste de police pour assurer la sécurité des biens et des personnes, 50 hangars etw deux grandes allées afin de faciliter la circulation des commerçants et des clients. L'attribution des boutiques et autres étals, selon une source bien informée de la Cud, se fera en collaboration avec les commerçants et, au besoin, en fonction du type d'activités à mener.

Il faut relever que ce recasement a pour but de donner un espace aux commerçants afin qu'ils poursuivent leurs activités dans la sérénité, en attendant la construction d'un mini « Mall » sur l'ancien site qui a connu de nombreux incendies, dont le dernier remonte àssssssss quelques semaines seulement -, lesquels ont régulièrement plongé les commerçants du Marché Congo dans le désarroi total

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.