Sud-Soudan: Les leaders sud-soudanais en «retraite spirituelle» au Vatican

(Image d'archives) - Un nouvel accord de paix a été signé le 12 septembre par les belligérants au Soudan du Sud. Sur la photo, le Président sud-soudanais Salva Kiir (à droite) serre la main de son rival, Riek Machar, à Addis Abeba, en Ethiopie, le 12 septembre 2018.

Pendant deux jours, le président Salva Kiir et son rival Riek Machar ont été invités ce mercredi 10 et jeudi 11 avril par le Saint-Siège et par l'Église anglicane à une « retraite spirituelle ». Un événement « à la fois œcuménique et diplomatique » selon le Saint-Siège et un exercice inédit qui se veut un prélude à une réconciliation.

C'est sur proposition de l'archevêque de Cantorbéry, Justin Welby, très proche du Pape François, que cette retraite a pu être organisée. Le Vatican tout comme l'Eglise anglicane font le pari qu'une rencontre œcuménique peut être favorable à accélérer la réconciliation dans le pays, alors que les conditions du gouvernement de transition prévu à partir du 12 mai ne sont pas encore réunies.

Peu de détails ont filtré sur le déroulement de la rencontre, mais les méditations seront tirées de l'hymne national sud-soudanais qui est une prière à Dieu. Cette retraite sera conclue par un discours du Pape François jeudi après-midi, aux côtés de l'archevêque anglican.

Outre Salva Kiir et quatre vice-présidents sud-soudanais, parmi lesquels Riek Machar, les huit membres du Conseil des Églises du Soudan du Sud seront également présents.

Signe de l'intérêt que le Pape porte au jeune pays, ces deux jours se dérouleront à la résidence Sainte-Marthe du Vatican, là où loge le souverain pontife.

Le Pape François espère toujours pouvoir faire une visite prochaine à Juba accompagné de Justin Welby. Il y a quelques jours, le chef de la diplomatie vaticane s'est rendu dans la capitale sud-soudanaise pour préparer une venue du pape, qui pourrait être annoncée au terme de ces deux jours.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.