Congo-Brazzaville: Lutte contre les inondations - Une opération de faucardage dans la ville océane

Lancée il y a quelques jours, l'opération consiste à assainir les cours d'eau mais également les canalisations, les zones marécageuses et les ruelles obstruées.

Depuis un certain temps, Pointe-Noire connaît des inondations récurrentes. Ces inondations de forte amplitude ont été favorisées par l'urbanisation accélérée, l'occupation anarchique mais également par une gestion des eaux défaillante à l'échelle de la ville. Cette situation a affecté les quartiers populaires et entraîné des conséquences économiques et sanitaires graves, qui se traduisent par une vulnérabilité au risque d'inondation.

Pour remédier à cette situation et permettre à la population d'affronter les prochaines saisons des pluies avec sérénité, la municipalité a lancé, il y a quelques jours, une opération de faucardage des cours d'eau dans les différentes communes de la ville.

L'opération a pour objectif de faciliter l'écoulement des eaux, tout en maintenant une qualité écologique des cours d'eau et de leurs abords. Pendant cette activité, les équipes municipales ont désherbé, débroussaillé, curé et nettoyé les rivières. Et les lits des cours d'eau ont été débarrassés de leurs détritus ainsi que des proliférations végétales. Dans le premier arrondissement Emery-Patrice-Lumumba, il a donc fallu dix jours pour nettoyer les lits majeurs et mineurs des cours d'eau qui arrosent cet arrondissement.

"Les risques de propagation des maladies minimisés"

Aujourd'hui, cet entretien assure non seulement le maintien de la qualité paysagère des rivières, mais il permet également de minimiser au mieux les risques de propagation des pandémies et de maladies bactériennes. Dans le troisième arrondissement Tié-Tié, par exemple, les rivières Songholo et Tchinouka, ainsi que les cours d'eau secondaires qui traversent cette agglomération ont été débarrassés d'embâcles.

L'administrateur-maire du sixième arrondissement Ngoyo, Yolande Keitta Banguyd, en cheffe de troupe, a conduit l'opération d'assainissement et de faucardage des cours d'eau et des canalisations, des zones marécageuses et des ruelles obstruées dans sa circonscription administrative où les rivières Tchipandzou, Liangui et Limambou avaient des embâcles.

L'activité a donné le sourire à plus d'une personne. « Ici, près de deux cents maisons ont été inondées et abandonnées par leurs propriétaires, une situation favorisée par les constructions anarchiques mais également des lits de rivières. Notre travail a consisté dans un premier temps à localiser puis à suivre le canal naturel de l'évacuation d'eau pour arriver au point bas qui est la rivière Kimpandzou », a dit l'administrateur-maire de Ngoyo.

Notons que pour réaliser cette activité, les communes de Pointe-Noire ont été dotées par le gouvernement d'un matériel de voirie et principalement d'assainissement.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.