10 Avril 2019

Seychelles: Le groupe militant pour la défense des droits de l'homme - DIS-MOI - ouvre une succursale aux Seychelles

Les Seychelles ont créé une branche locale de «Droits humains océan indien» (DIS-MOI), un groupe régional de défense des droits de l'homme.

Le lancement a eu lieu mardi dernier lors d'un séminaire sur la formation à l'éducation sur le droit de l'homme à la Care House situé à Victoria, la capitale des Seychelles.

Avant le lancement, 20 Seychellois ont suivi une formation en ligne de trois semaines organisée par «Droits humains océan Indiens» et le gouvernement australien dans le but de promouvoir et de protéger les droits de l'homme aux Seychelles et dans la région.

DIS-MOI, lancée en 2012 à l'île Maurice une nation insulaire de l'océan Indien, est une organisation de la société civile œuvrant pour une société plus juste et plus équitable, ce qui peut être rendu possible grâce au respect des droits de l'homme.

DIS-MOI prévoit de former environ 200 citoyens dans les cinq îles de l'océan Indien d'ici la fin avril 2019 à la question des droits de l'homme.

Le secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères, Barry Faure, a remercié DIS-MOI et le gouvernement australien et affirme que les Seychelles «reconnaissent le travail impressionnant que cette organisation de la société civile a entrepris dans la région pour promouvoir une culture fondée sur les droits de l'homme.

M. Faure a notamment évoqué la formation de centaines de citoyens, y compris ceux des petits États insulaires voisins en développement.

«Il s'agit d'un exemple exceptionnel de la contribution et de l'impact substantiels que les organisations de la société civile apportent à notre communauté et à sa gouvernance, notamment en matière de droits de l'homme», a-t-il ajouté.

La secrétaire d'État a ajouté que: «Aujourd'hui, le gouvernement et les citoyens des Seychelles sont de plus en plus déterminés à parvenir à la pleine réalisation des droits de l'homme de toutes les personnes vivant sur nos îles, une approche qui est au centre de nos préoccupations nationales. "

Lors de la cérémonie de lancement, Lindley Couronne, fondatrice de l'initiative et également directrice du secrétariat régional, a déclaré: «Il est important de promouvoir l'éducation aux droits de l'homme et à la citoyenneté auprès de tous les groupes, y compris les enfants, les personnes âgées, les personnes handicapées, les LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels et transsexuels), les travailleurs migrants et les femmes. "

«Cela garantira l'existence d'une véritable tradition de respect et de protection des droits de l'homme et, par extension, d'un monde où les citoyens jouiront des droits fondamentaux inscrits dans la Charte africaine et la Déclaration universelle des droits de l'homme», a ajouté Mme. Couronne.

La coordinatrice locale du programme, Eline Moses, a déclaré que le cours en ligne, qui était le premier du genre aux Seychelles, donnait aux participants «une meilleure compréhension des normes et principes des droits de l'homme, des valeurs qui les renforcent ainsi que des mécanismes pour leur protection».

Photo : Les membres de la Commission des droits de l'homme des Seychelles ont été assermentés le mois dernier à la State House.

«Ils ont maintenant les compétences nécessaires pour responsabiliser les membres de la communauté afin qu'ils puissent exercer leurs droits, ainsi que respecter et faire respecter les droits des autres», a ajouté Mme. Moses.

Pour l'avenir, Mme. Moses a déclaré que les Seychelles "vont concevoir et mettre en œuvre un plan d'action avec les autres antennes régionales".

Les Seychelles, un archipel de l'océan Indien occidental, ont pris plusieurs mesures pour s'attaquer au problème des droits de l'homme. Une commission des droits de l'homme a été créée et des membres ont été assermentés le mois dernier.

La commission est un organe autonome, neutre et indépendant qui n'est soumis ni à la direction ni au contrôle d'aucune personne ou autorité.

Le secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères a déclaré que "en tant que petite nation, nous sommes fiers de nos réalisations, mais en même temps, nous restons très conscients et déterminés à identifier et à remédier à nos lacunes, en particulier pour nous adapter aux nouveaux défis émergents."

Seychelles

Arrêtez la discrimination et cherchez un traitement contre le VIH, a déclaré le président des Seychelles

C'était le message du président des Seychelles, Danny Faure, lors du lancement d'un plan… Plus »

Copyright © 2019 Seychelles News Agency. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.