Gabon: Mouila - Les élèves occupent la rue

La tension qui paralysie le secteur de l'éducation a emporté les élèves de la commune de Mouila (Gabonews) :

En milieu de matinée du mardi 9 avril, le mercure est monté d'un cran dans les établissements scolaires du chef-lieu de la Ngounié. Les apprenants sont descendus dans les rues de Mouila pour dénoncer les nouveaux critères d'obtention de bourses au Gabon. Les grands centres urbains comme Libreville et Port-Gentil les ont précédés dès lundi.

Dans les localités de l'intérieur de la province à l'exemple de Lebamba, Ndendé, Fougamou, les élèves ont emboîté le pas pour dit-on sauver l'école Gabonaise du moins les acquis. Les éléments de la police ont dispersé les manifestants à coups de bombes lacrymogènes afin d'affaiblir le mouvement. Des barricades de circonstances ont été levées par les forces de l'ordre surplace à Mouila.

Chrismael Mouity élève en classe de 2nde au lycée de l'excellence de Mouila en soins après avoir reçu des coups des flics. Plusieurs cas similaires auraient été enregistrés. Le gouverneur, Benjamin Banguebé a convoqué une réunion en urgence. La principale ville de la Ngounié est dans un calme de chaleur, les élèves pourraient reprendre la rue si le gouvernement ne reculait devant cette mesure "impopulaire".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.