10 Avril 2019

Cameroun: « L'absence de pièces crée une inflation de fait »

interview

Pr. Georges D. Mbondo, chef de département Economie publique, Université de Douala.

Pourquoi la persistance de la rareté des pièces de monnaie ?

La rareté des pièces qu'on observe depuis quelques années - problème qu'on promettait de résoudre il y a trois ans - est due à la disparition de la circulation de cette monnaie divisionnaire, encore appelée monnaie métallique. Et les dernières informations font état de ce que certains opérateurs ont retiré cette monnaie divisionnaire de la circulation pour des besoins qui échappent à notre contrôle. On a appris que, puisque ces pièces sont faites dans des alliages de métaux recherchés, certains groupes en avaient besoin pour produire des bijoux.

Par le passé aussi, leur disparition s'est expliquée par une sorte de spéculation. Dans certains marchés, des opérateurs véreux les faisaient disparaître pour ensuite en faire commerce, de sorte que lorsque vous vouliez de la monnaie, ça devenait un bien vendu. Donc le fait de disposer des pièces de monnaie vous permet, par cette spéculation, de gagner de l'argent en revendant ces pièces de monnaie.

Quel est l'impact de la rareté de ces pièces sur l'économie ?

Ces pièces font partie de la masse monétaire qu'on appelle la monnaie fiduciaire. Dans la monnaie fiduciaire, il y a cette monnaie métallique et les billets de banque. Quand ces pièces disparaissent, c'est une bonne partie de la masse monétaire qui sort des circuits et qui n'est plus en mesure de financer les opérations économiques, la croissance économique et en particulier le commerce de détail. Pour le commerce de détail, la rareté de ces pièces fait en sorte qu'il y a une sorte de perte de pouvoir de monnaie, puisque ça crée une sorte d'inflation de fait.

En créant cette inflation de fait, les agents économiques perdent régu lièrement leur pouvoir monétaire. Si dans un taxi vous devez payer 250 F, que vous n'avez pas 250 F mais 500 F, et si le taximan n'a pas de monnaie, il vous retournera peutêtre 200 F. C'est vous qui perdez votre pouvoir d'achat. Ça réduit donc vos capacités et ça pose un problème apparemment anodin au départ, mais qui par la suite devient sérieux.

Au fur et à mesure, les gens commencent à perdre l'habitude de manipuler des pièces de monnaie et pensent que désormais, les achats commencent par des divisions monétaires plus importantes, donc à partir de 500 F par exemple dans notre contexte. Les conséquences de cette disparition de pièces de monnaie sont très importantes parce qu'elles créent de la spéculation de la part des commerçants véreux qui les dissimulent et font en sorte qu'on dispose plus des divisions monétaires plus élevées que ces pièces-là.

Elle est également importante parce que se faisant, on manque de moyens de continuer à financer le bien-être, notamment pour ceux qui n'ont pas un pouvoir d'achat élevé. Cela oblige à acheter plutôt de grandes quantités de produits. Quand vous arrivez aujourd'hui dans certains supermarchés, on vous dit : « On n'a pas 200 F, trouvez quelque chose à prendre ». Donc, vous faites des achats non prévus. Ceci trouble un vos plans de dépenses.

Quelles suggestions pour que cette pénurie s'arrête ?

La résolution de ce problème n'est pas évidente. D'abord parce qu'il n'y a pas de moyens de coercition, des lois pouvant contraindre les gens qui ont les pièces de monnaie à les sortir. Comment savoir d'abord qu'ils disposent de cet argent ? Donc le fait que les pièces de monnaie restent à la discrétion de ceux qui les gardent rend difficile la mise en place d'un système qui amène à les sortir. Peuton créer un système incitatif ? Par ailleurs, est-ce que nous pouvons passer à d'autres systèmes de gestion monétaire comme dans certaines économies où on n'utilise plus la monnaie papier ?

Il y a plus des questions qui se posent que de véritables solutions à proposer pour résoudre ce problème, parce qu'il relève d'une question éthique, par rapport à ceux qui subtilisent ces pièces pour un autre commerce, par exemple les fondre en bijoux. Par ailleurs, pour ceux qui en font une spéculation, ça cause un problème moral d'éducation à l'économie. Ceux qui confisquent ces pièces sont en train de plomber les velléités de commerce, d'échanges, les possibilités de croissance économique en fin de compte.

Cameroun

CAN U17 - Qui seront les finalistes ?

Jour de demi-finales ce mercredi à la CAN U17, Tanzanie 2019. Après avoir décroché leur… Plus »

Copyright © 2019 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.