10 Avril 2019

Algérie: Gaïd Salah - L'ANP accompagnera la période de transition de préparation de l'élection présidentielle

Alger — Le général de corps d'armée Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d'état-major de l'Armée nationale populaire (ANP), a affirmé mercredi à Oran que l'ANP accompagnera la période de transition destinée à la préparation de l'élection présidentielle et veillera à son suivi dans "le strict respect des règles de transparence et d'intégrité et des lois de la République".

Le général de corps d'armée a noté que "cette phase déterminante requiert de l'ensemble des enfants du peuple algérien fidèle de faire preuve de patience, de conscience et de lucidité afin de réaliser les revendications populaires, guider le pays vers la paix et jeter les bases d'un Etat de droit et d'institutions".

Il a ajouté qu'"il appartient à tout un chacun de comprendre et assimiler tous les aspects et les contours de la crise, durant la période à venir, notamment dans son volet socio-économique, qui s'aggravera davantage si les positions obstinées et les revendications irréalisables persistent, ce qui se reflète négativement sur les postes de travail et le pouvoir d'achat du citoyen, notamment au regard d'une situation régionale et internationale tendue et instable. Aussi, il y a lieu de faire preuve de patience, de conscience et de lucidité afin de réaliser les revendications populaires, guider le pays vers la paix et jeter les bases d'un Etat de droit et d'institutions".

Le général de corps d'armée a mis l'accent, dans ce contexte, sur "le danger des tentatives de certaines entités étrangères ayant pour but de déstabiliser le pays et de semer la discorde entre les enfants du peuple".

Il a affirmé que "nous avons récusé catégoriquement (cela) depuis le début des événements, car il est irraisonnable de gérer la période de transition sans les institutions qui organisent et supervisent cette opération, et ce, au regard des conséquences découlant de cette situation qui pourraient compromettre tout ce qui a été réalisé depuis l'indépendance à ce jour, en termes d'acquis et de réalisations qui demeurent la fierté des générations".

Le général de corps d'armée a précisé qu'afin de "déjouer les tentatives d'infiltration de ces parties suspectes, nous avons consenti tous nos efforts au sein de l'Armée nationale populaire, afin de préserver cet immense élan populaire de l'exploitation par ceux qui le guettent à l'intérieur et l'extérieur, à l'instar de quelques individus appartenant à des organisations non-gouvernementales, qui ont été pris en flagrant délit dont la mission consiste à infiltrer les manifestations pacifiques et les orienter, avec la complicité et en coordination avec leurs agents à l'intérieur".

D'autre part, le général de corps d'armée a souligné que "la justice, qui a recouvert ses pleines prérogatives, est désormais en mesures d'entamer des poursuites judiciaires contre toute la bande impliquée dans les affaires de détournement et de dilapidation des fonds publics, et que la question s'étendra également aux affaires de détournement précédentes".

Dans ce contexte précis, il a affirmé que "la justice, qui a recouvert ses pleines prérogatives, agira en toute liberté, sans contraintes aucunes, sans pressions ni ordres, pour entamer des poursuites judiciaires contre toute la bande impliquée dans les affaires de détournement des fonds publics et d'abus de pouvoir pour s'enrichir illégalement", A cet effet, nous rassurons l'opinion publique que la question s'étendra à tous les dossiers précédents, comme l'affaire d'El Khalifa, de Sonatrach et du Boucher et autres dossiers relatifs à la corruption qui ont occasionné des pertes considérables au Trésor public".

Le général de corps d'armée a rappelé qu'"il n'a aucune autre ambition que de servir le pays et de veiller à sa sécurité et sa stabilité, et qu'il est confiant que le peuple comprendra et mesurera la sensibilité de la situation, privilégiera l'intérêt national et sera capable de sortir victorieux de cette crise".

L'histoire témoignera de la sincérité de nos propos et de nos actes et que nous n'avons aucune autre ambition que de servir notre pays et de veiller à sa sécurité et sa stabilité, tandis que leurs espoirs et leurs manœuvres visant à porter atteinte à la réputation et la crédibilité de l'Armée nationale populaire échoueront, et celle-ci demeurera, malgré les complots des conspirateurs et l'animosité des vindicatifs, un fort soutien pour son peuple dans les épreuves et les crises, dans le cadre des dispositions de la Constitution et des lois de la République", a-t-il affirmé.

"Nous sommes profondément confiants que le peuple comprendra et mesurera la sensibilité de la situation et privilégiera l'intérêt national et que notre pays saura, grâce à Allah, sortir de cette crise, victorieux et triomphant comme nous l'avons toujours connu", a ajouté le chef d'état-major.

Lors de la 3e journée de sa visite à la 2ème Région militaire, le général de corps d'armée Ahmed Gaïd Salah a présidé une réunion d'orientation au niveau du siège du commandement de la Région.

Il a tenu ensuite, en compagnie du général-major Meftah Souab, commandant de la 2e Région militaire, une rencontre avec les cadres et les personnels de la Région, en présence des représentants des différents corps de sécurité, où il a prononcé une allocution d'orientation, diffusée via visioconférence, à toutes les unités de la Région, et à travers laquelle il a rappelé que "l'ANP a veillé, depuis le début des manifestations pacifiques, lors desquelles le peuple algérien a fait montre d'un comportement civilisé et d'un haut niveau de conscience et de maturité, à s'aligner aux côtés du peuple, et a insisté sur la nécessité de satisfaire ses revendications légitimes, de façon à garantir le bon fonctionnement de l'Etat dans le cadre de la légitimité constitutionnelle, et c'est ce qu'il a souligné lors de ses différentes interventions depuis le début de ces marches pacifiques, en focalisant sur l'impératif de trouver une solution à cette crise dans les plus brefs délais".

Cependant, a-t-il dit, et avec l'évolution des évènements et leur tendance à s'exacerber, l'Armée nationale populaire a appelé à la nécessité de trouver dans l'immédiat une sortie de la crise, et a proposé la mise en application de l'article 102 de la Constitution, mais face à l'absence de réaction aux propositions de l'Armée nationale populaire et aux tergiversations qui perdurent, il a été préconisé, en date du 30 mars passé, la mise en application des articles 7, 8 et 102 de la Constitution".

Il a rappelé que "la dernière étape fut la réunion du 02 avril, lors de laquelle le Haut Commandement de l'Armée nationale populaire a pris une position historique ferme, en insistant sur la satisfaction immédiate de la revendication populaire pressante et l'application des dispositions de l'article 1.

Algérie

Le rêve brisé de Mané

En haranguant le public sénégalais pendant l'échauffement, Sadio Mané avait clairement… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.