11 Avril 2019

Cameroun: Crise anglophone - L'épouse d'un soldat tué à Mamfé.

L'épouse d'un élément de l'armée camerounaise a été tuée dimanche dernier à Mamfé,chef-lieu du département du Manyu, région du Sud-Ouest.

Selon des informations recueillies auprès des habitants de cette ville, cette épouse de soldat camerounais aurait été tuée tôt le dimanche le 7 avril 2019 à Laterite Pit, un quartier de Mamfe

Pour le moment, les meurtriers ne sont pas connus et personne n'a revendiqué cet acte

Toujours selon une source locale, cette dame dont le nom n'a pas été revélé à la presse serait tuée à cause de la participation de son mari aux opérations des soldats camerounais dans les régions anglophones du Cameroun

Il faut souligner que les régions anglophones du Cameroun, des affrontements entre l'armée et des séparatistes, regroupés en groupes épars dans la forêt, s'y produisent depuis plusieurs mois quasiment tous les jours. Selon des sources concordantes, aux séparatistes armés se sont ajoutés des bandes armées de bandits et de pillards, qui rackettent les populations et les entreprises. Yaoundé, refuse le dialogue avec les séparatistes, qualifiés de «terroristes»,

Plus de 175 membres des forces de défense et sécurité camerounaises ont perdu la vie dans ce conflit, ainsi que plus de 400 civils, selon les ONG. Dans la zone, plus de 300.000 personnes ont fui les violences, pour la grande majorité en brousse et dans les grandes villes des régions voisines, et pour certaines au Nigeria voisin.

Cameroun

Cameroun anglophone - Nouvelle journée ville morte à Kumba

Les « Ghost Town » (villes mortes en français), voilà l'une des armes utilisées par la… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.