Congo-Kinshasa: [Hormis l'Est de la RDC] Ebola - La vigilance s'impose !

La fièvre hémorragique Ebola ne cesse de se propager à l'Est de la République Démocratique du Congo, principalement à cause de la présence des groupes armés qui provoquent la mobilité permanente des populations.

Raison pour laquelle Oxfam, acteur humanitaire de premier plan, a demandé aux habitants de cette partie du pays de faire preuve de plus de vigilance car, petit à petit, cette épidémie semble se rapprocher du pays des mille collines qui est le Rwanda et vers l'Ouganda, la perle de l'Afrique. En sa deuxième épidémie depuis celle de 1976, Ebola a encore été déclarée le 1er août 2018 dans la province du Nord-Kivu, avant de toucher l'Ituri voisine.

Les principaux foyers sont à Katwa et à Butembo qui représentent, ensemble, 57,7 % de nouveaux cas de décès. Il n'a fallu que trois semaines pour passer de 600 à 700 décès après que ces foyers aient été attaqués. Celui de Katwa n'a repris le service que le samedi dernier après une volonté affichée par le Ministère de la Santé et ses partenaires pour mieux associer les populations locales à la riposte anti-Ebola.

Depuis le début de l'épidémie, le cumul des cas est de 1.117 dont 1.051 confirmés et 66 probables. Il y a eu au total 741 décès donc 31 agents de santé parmi les 86 contaminés ; 350 personnes guéries du virus et 274 cas suspects en cours d'investigation.

Le responsable du programme humanitaire d'Oxfam en RDC, M. Emmanuel Danmbi-saa a affirmé que si le virus franchissait la frontière du pays, nous ferons face à une nouvelle épidémie, comparable à celle de 2014 en Afrique de l'Ouest. Pire, dans une zone frontalière bien plus instable, ce serait un cauchemar si elle passe la frontière avec le Rwanda ou l'Ouganda.

En outre, la crise politique que traverse la RDC et les dernières élections de décembre 2018 ont donné un coup de projecteur sur ce pays d'Afrique centrale mais les besoins humanitaires peinent toujours à être contrés.

En 2018, environ 1,7 milliard de dollars US étaient déboursés pour cette aide, moins de la moitié (45%), a été récoltée. Le montant est avancé pour cette année alors que seuls 6,5% de la somme a pu être rassemblé jusqu'à présent. Le Directeur de campagne pour l'Oxfam, M. Sladeczek souligne que la RDC est, par ailleurs, confrontée à plusieurs crises humanitaires graves éparpillées dans tout le pays. Les donateurs doivent se rendre compte de la complexité de ces crises "et nous devons administrer notre aide en fonction des différentes régions".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Ebola

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.