11 Avril 2019

Congo-Brazzaville: Destination Congo

Difficile pour nous d'évoquer l'ensemble de ces attraits touristiques chaque fois que nous transcrivons, avec plaisir, le panel intéressant des possibilités que regorge le Congo. L'idée ici n'est pas de colporter ce qui est déjà dit dans de nombreux documents officiels.

Encouragés par ce qu'un ensemble d'acteurs a décidé d'appeler« Mon week-end à Brazza », une initiative de plus destinée à redorer la destination Congo, nous faisons l'éloge d'une volonté désormais collective.

Si, en effet, la destination Congo a encore du chemin à faire pour devenir un sentier de référence sur le continent, malgré le fait qu'elle offre déjà plusieurs opportunités, l'initiative privée doit assurément être soutenue. Autour du projet « Mon week-end à Brazza », que la capitale verra délier des plans précieux pour éclairer davantage ses musées, ses marchés pittoresques, ses ateliers de sculpture et bien d'autres, la détermination de plusieurs acteurs à accompagner les pouvoirs publics désireux de faire du tourisme un segment de diversification de l'économie et de lutte contre la pauvreté.

Développer durablement le tourisme est une manière de créer une source quasi inépuisable de revenus, de par ses effets multiplicateurs sur d'autres secteurs d'activités économiques. Il doit naturellement intervenir à côté de l'agriculture, de l'industrie et des hydrocarbures dans la contribution au produit intérieur brut et susciter beaucoup d'espoir quant à sa capacité de création de nombreux emplois directs, indirects ou induits au profit des jeunes. Voilà un argument de plus à faire de « Mon week-end à Brazza » un projet pérenne !

Congo-Brazzaville

Les proches des victimes de l'affaire Chacona réclament toujours justice

Treize jeunes garçons ont été retrouvés morts dans la nuit du 23 au 24 juillet 2018 dans le… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.