Sénégal: U17 Sénégalais - Un parcours de grand qui autorise un rêve de sacre

Des U17 du Sénégal, le public, les observateurs s'attendent au rêve de Grand Soir en Tanzanie avec un parcours quasiment depuis le début de leur préparation en juin dernier au tournoi de Tokyo.

Invitée au Japon alors que la plupart des amoureux du football sénégalais avaient les yeux tournés vers la Russie qui accueillait la coupe du monde 2018, les Cadets sénégalais sont revenus avec un parcours honorable, une défaite 1-2 contre le Japon, une victoire aux dépens du Japon (2-0) et un succès aux tirs aux buts face au Paraguay après un nul (1-1) à la fin du match.

"Après ce tournoi, on voyait déjà que nous étions sur la bonne voie parce qu'il y avait une grande complicité entre les joueurs issus pour la plupart des académies et centre de formation", informe l'entraîneur, Malick Daff à cafonline.

"Ce tournoi a bien lancé notre tournoi de qualification et depuis lors notre groupe est quasiment resté stable", a expliqué le technicien soulignant que le groupe tournait autour de 25 à 30 joueurs.

"Nous avons suivi les clubs traditionnels mais l'essentiel du groupe nous provenait des académies qui ont l'avantage de travailler davantage sur les fondamentaux", a dit l'ancien meneur de jeu des Lions dans les années 90.

"Cette maîtrise des fondamentaux et le travail mis en place ont facilité la tâche le tournoi de qualification remportée haut la main", rappelle Daff qui est par ailleurs entraîneur du Jaraaf de Dakar, club de ligue 1 sénégalaise.

Après des victoires respectivement contre la Guinée (1-0) et contre la Sierra Leone (4-0) en poules, les jeunes Sénégalais ont continué sur le même tempo dominant le Cap Vert en demi-finale (6-0) avant de s'adjuger le trophée face à la Guinée (4-0).

Quelques semaines plus tard, invité du tournoi de l'UNAF (Union nord-africaine de football), les Lionceaux sont revenus avec le trophée en dominant le Maroc aux tirs au but en finale.

A la fin du temps réglementaire, les deux équipes étaient à égalité (1-1). Auparavant, ils avaient dominé la Libye 1-0 puis l'Algérie 2-0.

En début mars, invité au tournoi d'Antalya (Turquie) avec plusieurs autres sélections venues de l'Afrique, de l'Asie et de l'Europe, ils ont réussi un trois sur trois en battant respectivement le Nigeria (2-0), l'Angola (4-0) et le Monténégro (2-0).

A Antalya, Malick Daff ont profité de leur séjour pour voir à l'œuvre les prochains adversaires du Sénégal comme la Guinée et le Cameroun, a dit le technicien trouvé au Centre technique Jules Bocandé de Toubab Dialaw où il met les dernières touches sur son groupe élargi à 30 joueurs.

"Ce sera une compétition difficile", a-t-il prévenu rappelant qu'un tournoi n'a rien à voir avec une phase finale de CAN.

Et aussi, le Sénégal va redécouvrir cette CAN des moins de 17 ans qu'il n'a joué qu'une seule fois en 2011 au Rwanda.

Sur son groupe de performance, l'adjoint de Joseph Koto avec les U20 lors des CAN et de la coupe du monde 2015, avance connaître pour l'essentiel

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: CAF

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.