12 Avril 2019

Congo-Kinshasa: Après l'échec aux élections provinciales, l'UDPS accuse le coup

Pas d'agitation au siège du parti à Limete, la multitude des sympathisants de ce parti se sont faits discrets. Nombreux parmi disent se méfier de la coalition avec les partisans de Joseph Kabila qui sont dans le FCC.

C'est la mort dans l'âme que les militants de l'UDPS ont accueilli la défaite de leur parti aux élections des gouverneurs. Une nouvelle défaite dans le processus électoral qui a débuté le 30 décembre dernier.

En-dehors de la présidentielle, le parti fondé par feu Etienne Tshisekedi wa Mulumba n'aura fait que piètre figure par la suite. Et Peter Kazadi d'élever la voix sur une radio locale : « Quel est le sens de cette coalition où les amis du FCC s'accaparent tous les postes ? », s'est interrogée cette notabilité de l'UDPS.

Dans les rangs des militants, on refuse aussi de croire en la coalition FCC/Cash : « Tout le monde sait ce qu'il se passe autour des élections ou ce qu'il s'est passé, il y a corruption, mais on ne veut pas le dire. Tout le monde s'en cache. Moi, je n'ai jamais cru en la coalition. Comment est-ce qu'une classe politique rejetée gagne des élections à tous les échelons ? »

Après cette nouvelle défaite, Coco Mulongo, le candidat malheureux UDPS dans le Haut-Katanga, a tout simplement exigé la démission de Jean-Marc Kabund du poste de président délégué de l'UDPS. Selon lui, Kabund n'a pas bien préparé les élections, « il a échoué et doit quitter la tête du parti ».

Congo-Kinshasa

Violences en Ituri - Plus d'une centaine de morts en cinq jours

Des décès ont été enregistrés en moins d'une semaine lors des attaques à… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.