12 Avril 2019

Cameroun: Nalova Lyonga à Douala

La ministre des enseignements secondaires est allée au lycée bilingue de Deido puis dans la famille du jeune Bleriot qui a perdu la vie il ya quelques jours dans des conditions dramatiques.

S'enquérir des conditions sécuritaires dans les établissements scolaires de la région du littoral avec comme exemple le lycée bilingue de Deido et apporter le message de condoléances du chef de l'état auprès de la famille durement éprouvée du jeune élève qui a été assassiné par son camarade il ya deux semaines au lycée bilingue de Deido , tels étaient les objectifs de la visite de travail de la ministre des enseignements secondaires dans la ville de Douala.

C'est avec une mine serrée que Mme Pauline Nalova Lyonga et son état major sont arrivés au lycée bilingue de Deido. La ministre a effectué un tour du propriétaire en allant tour à tour dans le bâtiment où a eu lieu l'agression du jeune élève, ensuite au lieu où a été déposée la gerbe de fleure en son honneur.

Accompagnée des responsables de l'établissement, la ministre a pu elle même constater la porosité de cet établissement scolaire qui facilite l'entrée des armes blanches, des téléphones portables et même des drogues consommées par les élèves.

Le deuxième arrêt de la délégation que conduisait Nalova Lyonga etait le domicile des parents du jeune garçon qui a été mortellement atteint par un de ses camarade. Ici à Bepanda, la ministre s'est entretenu à huis clos avec la famille du jeune homme en réitérant les mots de réconfort du chef de l'état à l'endroit de cette famille durement éprouvée.

La dernière étape de la journée de la ministre des enseignements secondaires à Douala était une concertation générale avec les responsables des établissements scolaires de la ville.Durant cette phase , les problématiques liées à l'insécurité grandissante dans les établissements scolaires ont été abordées, et certains chefs d'établissement en évoquant leurs difficultés ont donné des suggestions de solutions pour remédier à ce fléau.

La ministre lors de sa prise de parole a tenu à préciser que parce qu'on a atteint un certains seuil de la violence, il va falloir prendre des mesures drastiques et fermes pour celà les parents doivent reprendre leurs responsabilités vis à vis de leurs progéniture et veiller à ce que celle-ci respecte les nouvelles règles qui seront établies.L'accès dans les établissements scolaires sera désormais conditionné et n'entrera plus dans l'enceinte d'un lycée qui veut. Elle est allée jusqu'à proposer l'utilisation des logiciels de reconnaissance faciale pour identifier les élèves.

Le ton ferme de la patronne des enseignements secondaires pendant son allocution laisse croire qu'il y aurait des sanctions dans l'air. C'est donc très timidement que les responsables des établissements scolaires de la ville de Douala et ceux du lycée bilingue de Deido en particulier sont partis des services du gouverneur où se tenait cette réunion de concertation

Cameroun

17 Militaires Tués À Darak - Une Journée De Deuil National Instituée

Un décret du président de la République signé le 17 juillet 2019 déclare le vendredi… Plus »

Copyright © 2019 Camer.be. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.