12 Avril 2019

Cote d'Ivoire: Rentrée solennel le de l a session ordinaire 2019 - Le chef de l'Etat appelle le Sénat à jouer pleinement son rôle

C'est effectif. La deuxième chambre du parlement ivoirien affiche complet. Elle peut désormais légiférer et mieux jouer son rôle, suite à la nomination des 33 sénateurs conformément à la Constitution, par le chef de l'Etat.

C'est l'appel lancé par le président Alassane Ouattara, hier, dans la capitale politique, Yamoussoukro, où il a pris part à la cérémonie de rentrée solennelle de la session ordinaire 2019 du Sénat. C'était à la fondation Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix. En présence des 99 sénateurs, le président de la République s'est réjoui de l'installation de cette institution, il y a de cela un an. « Avec ces nominations (33, NDLR), notre institution peut fonctionner régulièrement en accomplissant les fonctions qui lui sont dévolues », a-t-il souhaité.

En effet, a-t-il expliqué, le Sénat, en relation avec l'Assemblée nationale, a pour mission principale d'assurer une plus grande rigueur dans le travail de contrôle parlementaire de l'action du gouvernement. « Il sert également de levier de développement de proximité de notre pays dès lors qu'il constitue la représentation des collectivités locales », a-t-il ajouté. Non sans faire savoir que la chambre haute du parlement ivoirien doit servir de cadre d'échange et de réflexion de haut niveau en vue de contribuer à la consolidation et à l'enracinement de la démocratie.

Pour Alassane Ouattara, la nomination de 11 sénatrices est la traduction de sa volonté de rester conforme aux engagements pris par le gouvernement en matière d'égalité du genre. « La Côte d'Ivoire attend de votre institution qu'elle apporte au Parlement les moyens de tirer profit de la richesse de la démocratie participative et de proximité. Vous écrivez donc une nouvelle page de l'histoire institutionnelle de notre pays », a-t-il signifié. C'est pourquoi, le premier des Ivoiriens a exhorté les sénateurs à enrichir le débat parlementaire en y apportant notamment le point de vue des collectivités territoriales ainsi que leurs compétences et expériences plurielles. « Je voudrais appeler nos concitoyens à apporter leur soutien à cette nouvelle institution afin de l'aider à atteindre ses objectifs pour le renforcement de la démocratie et du développement de notre pays », a-t-il invité.

Avant lui, le président du Sénat, Jeannot Ahoussou-Kouadio, a rendu un hommage mérité au chef de l'Etat pour sa présence distinguée, mais aussi pour sa clairvoyance politique. « Il faut reconnaître que votre vision et votre clairvoyance politique ainsi que votre noble ambition pour notre pays sont les leviers qui ont permis l'avènement effectif du Sénat dans le paysage politico-institutionnel de la Côte d'Ivoire. Votre nom et votre action resteront, en effet, intimement liés à l'histoire du Sénat de la République de Côte d'Ivoire », a-t-il confié. Et d'ajouter : « Je voudrais me féliciter de la chance que vous représentez pour notre pays. Grâce à votre génie politique et stratégique, vous avez su inventer, en moins d'une décennie, un mécanisme propre à vous, pour redresser un pays à peine sorti de crise, et le hisser au rang des économies les plus performantes du monde.

Ce modèle, d'une exceptionnelle efficacité, mérite d'être salué, théorisé et promu pour servir de référence pour les générations futures ». L'ex-Premier ministre a appelé ses collègues à œuvrer à l'amélioration du quotidien des Ivoiriens à travers le renforcement de la démocratie et de l'Etat de droit. « J'insisterai encore sur la nécessité du strict respect des règles déontologiques qui s'imposent à tout sénateur. Notre statut nous oblige à être des modèles aussi bien dans la vie publique que dans la vie privée », a-t-il conseillé. Selon lui, la session sénatoriale qui s'ouvre est pleine de défis et de challenges. « Je terminerai sous peu les consultations relatives à la formation du bureau et des commissions permanentes afin que nous nous retrouvions, les prochains jours pour la ratification en séance plénière des organes constitués, conformément à l'article 16 du Règlement », a-t-il promis.

Enfin, Jeannot Ahoussou-Kouadio a appelé à l'union sacrée de tous les fils de la Côte d'Ivoire, notamment les Houphouëtistes. « Je voudrais dire du haut de cette tribune que ce qui doit nous unir est plus grand que ce qui nous divise actuellement. L'heure du rassemblement autour de notre pays a sonné. C'est ensemble, unis et réconciliés que nous ferons de notre pays, la terre de l'espérance, de la paix et de la concorde promise à l'humanité », a-t-il conclu.

Cote d'Ivoire

Le président du Sénat change de camp

En Côte d'Ivoire, c'est un nouveau coup dur pour le PDCI à un an et demi de la présidentielle. Le… Plus »

Copyright © 2019 Le Patriote. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.