Cote d'Ivoire: Commande publique - Une cagnotte de 2138 milliards fcfa pour les entreprises locales

30% du budget 2019. Soit 2138,6 milliards de FCFA à glaner par les entreprises ivoiriennes à travers la commande publique.

C'est l'une des principales informations que le payeur général du Trésor, Cissé Abdoul Kader, a livré aux membres de la Chambre de Commerce et d'Industrie (CCI) de la France en Côte d'Ivoire, le 9 avril 2019 lors d'un petit déjeuner-débat à Azalaï Hôtel (Marcory). Se prononçant sur le thème « La commande publique en Côte d'Ivoire : dispositifs mis en place pour une meilleure compétitivité des entreprises ivoiriennes », le payeur général a défini la commande publique comme étant l'ensemble des contrats passés par une entité publique (Etat, collectivités territoriales, EPN) pour satisfaire ses besoins de biens et services. « C'est une notion très large qui englobe plusieurs formes de contrats tels les marchés publics, les délégations de services publics, les contrats de partenariat public/privé », a-t-il indiqué. Elle constitue donc, a-t-il souligné, une opportunité d'affaires pour les entreprises ivoiriennes.

Sur les contraintes liées à leur participation à la commande publique, il a fait savoir que l'Etat a créé un environnement favorable à leur participation à travers la maîtrise des délais de règlement. «Notre institution a adopté un système de classement par maturité des factures des fournisseurs dans les délais de 30, 60 et 90 jours à compter la date de prise en charge », a informé Cissé Abdoul Kader. Une « révolution » vu que ces délais étaient de 246 jours en 2008 et 285 jours en 2009.Sur les dispositifs généraux d'accompagnement des entreprises, le payeur général du Trésor a fait cas des réformes entreprises avec notamment la mise en place du système de gestion de la relation client du Trésor public dénommé « Baobab ». C'est un outil interactif de traitement des préoccupations et de suivi en ligne des dossiers. Son système de notification par email et par SMS créé une véritable interactivité avec les usagers/clients du Trésor public.

Il y a aussi le Centre d'accueil et d'information du Trésor qui a pour objet la diffusion d'informations d'ordre général plus spécifiquement celles ayant trait aux opérations de paiements des fournisseurs et des prestataires de l'Etat. Par ailleurs, pour renforcer la participation des entreprises locales à la commande publique, l'Etat procède à leur accompagnement par des mesures d'ordre budgétaire et financier. Ainsi, une mesure forte contenue dans le décret n° 2015-525 du 15 juillet 2015 modifiant le code des marchés publics et qui fait obligation à chaque autorité contractante de réserver 20 % de la valeur prévisionnelle de la commande publique aux PME.

A cela s'ajoutent deux dispositifs d'accompagnement pour le financement des entreprises locales à savoir le cadre permanent de concertation entre l'administration et les banques sur le financement de la commande publique et le dispositif de soutien de la BCEAO au financement des Pme/Pmi. Le petit déjeuner-débat a vu la participation d'Hervé Chaudron et JeanLouis Giacometti, respectivement vice-président et directeur général de la CCI France-Côte d'Ivoire.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Patriote

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.