Afrique: L'OIM rapatrie 160 migrants vers le Mali, la Côte d'Ivoire et le Burkina Faso

12 Avril 2019

L'Organisation internationale pour les migrations (OIM) a annoncé vendredi avoir rapatrié par avion 160 migrants à destination de trois pays d'Afrique de l'Ouest depuis la capitale libyenne Tripoli.

« L'OIM continue de fournir une assistance au retour humanitaire volontaire (VHR) aux migrants bloqués en Libye et souhaitant rentrer chez eux, malgré la persistance du conflit armé à Tripoli et les conditions difficiles sur le terrain », a déclaré Joel Millman, porte-parole de l'Agence onusienne lors d'un point de presse ce vendredi à Genève.

Lors de cette opération de rapatriement de jeudi soir, « un vol charter a transporté 160 migrants dont 16 enfants et 20 femmes, à destination du Mali (99 migrants), puis la Côte d'Ivoire (51 migrants) et le Burkina Faso (10 migrants) ». Selon l'Agence des Nations Unies pour les migrations, le vol a décollé de l'aéroport Mitiga à Tripoli et est arrivé à Bamako à minuit. Les migrants de Côte d'Ivoire et du Burkina Faso devraient poursuivre leur voyage ce vendredi 12 avril.

Ces 160 migrants font partie des 188 personnes assistées par l'OIM depuis le 5 avril, date à laquelle les violences actuelles ont éclaté. Ces personnes sont rentrées chez elles en toute sécurité de Tripoli à la Sierra Leone, à la Somalie, au Mali, à la Côte d'Ivoire et au Burkina Faso.

Plus de 3.000 migrants détenus ont été rapatriés depuis le début de l'année

Les organisations internationales humanitaires ont mis en garde contre la détérioration de la situation des migrants depuis le début des combats dans les environs de la capitale libyenne. « Pendant la majeure partie de la semaine écoulée, la sécurité de l'aéroport a été une source de préoccupation, l'aéroport de Mitiga n'étant opérationnel que de 19 h à 19 h », relève d'ailleurs l'OIM.

Dans ce contexte de conflit, le personnel de l'OIM en Libye a travaillé en étroite collaboration avec les autorités libyennes pour que tous les migrants puissent être transférés en sécurité vers l'aéroport de Mitiga. « L'aéroport a été brièvement touché par le conflit armé cette semaine », a précisé le communiqué de l'Agence onusienne.

« Nous continuons à soutenir un retour sûr et digne des migrants dans leur pays d'origine », a déclaré Othman Belbeisi, Chef de mission de l'OIM en Libye cité dans ce communiqué. Les équipes de l'OIM indiquent travailler « sans relâche pour fournir l'aide humanitaire dont les populations ont tant besoin à Tripoli et dans toute la Libye ».

Depuis le début de l'année, 3.175 migrants, détenus dans des centres et des zones urbaines, ont été rapatriés grâce à des vols charter au départ de Benghazi, Sebha, Misrata et Tripoli. « Je suis en Libye depuis quatre ans maintenant, mais la situation est difficile. Mes enfants et ma femme me manquent et je pense qu'il est temps pour moi de rentrer chez moi dans ma famille. Je peux déjà imaginer leurs visages quand ils me voient », a déclaré un passager nommé Ali avant de monter à bord du vol.

Ces opérations de rapatriement retour sont le fruit de l'initiative conjointe de l'Union européenne (UE)-OIM pour la protection et la réintégration des migrants, mise en œuvre par l'OIM.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: UN News

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.