Cote d'Ivoire: Réunions de printemps de la Banque mondiale et du FMI - La Côte d'Ivoire et les institutions de Bretton Woods discutent du renforcement de leur coopération

Le gouvernement ivoirien et les institutions de Bretton Woods (Banque mondiale et FMI), mettent à profit la tenue des Réunions de Printemps des deux institutions, cette semaine à Washington, pour renforcer leur coopération afin d'impacter de manière plus positive le quotidien des populations.

Ainsi, depuis son arrivée à Washington le 10 avril, le Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly et sa délégation multiplient les rencontres avec les experts et la haute direction des différentes institutions.

Avec l'Agence Multilatérale de Garantie des Investissements (MIGA), la Vice-Présidence de la Banque mondiale pour la Région Afrique, la Vice-Présidence pour les Infrastructures de la Banque mondiale et des administrateurs du FMI et de la Banque mondiale, Amadou Gon Coulibaly a mis l'accent sur la nécessité de l'orientation stratégique des ressources et investissements afin de réduire les inégalités et créer de la richesse et des emplois au profit de la jeunesse.

Les deux partenaires se disent en phase au sujet de la nécessité d'investir dans les infrastructures pour améliorer la compétitivité des économies en Côte et en Afrique, transformer les matières premières agricoles et investir davantage dans le capital humain, notamment la santé et l'éducation.

Au cours des différentes rencontres, la Côte d'Ivoire a été félicitée pour ses remarquables performances réalisées au cours de ces dernières années, sous le leadership du Président Alassane Ouattara, ancien Directeur Général Adjoint du FMI.

L'économie ivoirienne se caractérise depuis 2011 par une excellente gestion globale de l'économie et des progrès considérables en matière d'accès aux services sociaux d'eau potable, de santé, d'éducation, d'électrification rurale, etc.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.