Togo: Agbéyomé interpelle Boukpessi à y mettre de l'ordre

Selon une information, les chefs traditionnels des préfectures de Kloto et de l'Avé entendent recourir aux Abrafo pour faire obstruction aux militants du Parti national panafricain (PNP) qui comptent manifester ce Samedi, malgré les interdictions, dans dix villes du Togo dont Kpalimé.

Réagissant à cette intrusion des têtes couronnées, le président du MPDD (Mouvement Patriotique pour la Démocratie et le Développement), Agbéyomé Kodjo, député à l'Assemblée nationale, « interpelle le ministre de l'Administration territoriale, Payadowa Boukpessi de mettre l'ordre dans cette affaire ». Pour l'ancien ministre d'Eyadéma, et ancien Premier ministre du Togo, « il doit intervenir au niveau des chefs traditionnels des préfectures de l'Avé et de Kloto afin que l'ordre soit rétabli dans ces localités ».

Il condamne cette menace proférée par les garants des Us et coutumes et juge au passage que « ce que les chefs traditionnels décident de faire est grave. Parce que nous avons une loi fondamentale et une loi portant manifestation publique au Togo. Il faut que la loi soit appliquée. Les chefs traditionnels et les Abrafo ne peuvent pas constituer une entrave à la manifestation ».

Se tournant enfin vers les militants du PNP, au cas où ils seraient autorisés à manifester, Agbéyomé Kodjo les invite à le faire pacifiquement, dans le respect des règles établies par la loi sur les manifestations publiques. Car, à son avis, « les manifestants n'ont pas le droit de casser les biens publics et privés ».

On espère que le message est passé.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.