Congo-Kinshasa: Nord-Kivu - Deux agents de l'aéroport de Rughenda contaminés par Ebola

Centre de traitement du virus Ebola à l'hôpital de Beni, au Nord-Kivu, en République démocratique du Congo.

Les deux travailleurs ont été transférés au centre de traitement de Butembo, après que les tests de laboratoire ont confirmé qu'ils sont atteints par la maladie.

Les deux agents ont contracté la maladie après avoir assisté à l'enterrement non sécurisé d'une connaissance décédée. L'un est agent de la Régie des voies aériennes et l'autre bagagiste à l'aéroport de Rughenda, à Butembo, dans la province du Nord-Kivu.

Les autres agents de l'aéroport ont été vaccinés par les équipes de riposte, le 11 avril, pour éviter la propagation de l'épidémie.

Ces équipes ont, en plus, désinfecté toutes les installations aéroportuaires. Malgré les activités de la riposte, les vols à l'aéroport de Rughenda n'ont pas été perturbés. Toutefois, les autorités prévoient d'y renforcer la surveillance épidémiologique et le contrôle sanitaire.

Notons que les prestataires des soins et les agents travaillant dans les postes frontaliers sont parmi les personnes exposées à la contamination de la maladie à virus d'Ebola, parce qu'ils sont en contact permanent avec les malades et les voyageurs.

Situation épidémiologique

Le cumul des cas à ce jour est de mille deux cent six, dont mille cent quarante confirmés et soixante-dix probables. Sept cent soixante-quatre décès ont été rapportés dont six cent quatre-vingt-dix-huit confirmés et soixante-six probables.

Trois cent cinquante-huit personnes ont été guéries et deux cent quarante-six cas suspects sont en cours d'investigation ; vingt nouveaux cas confirmés, dont huit à Katwa, sept à Vuhovi, deux à Mabalako, un à Butembo, un à Komanda, et un à Beni.

Une nouvelle patiente de Katwa s'est présentée volontairement au Centre de traitement Ebola (CTE) dès l'apparition des premiers symptômes.

Les deux cas de Mabalako sont les parents d'un cas confirmé de Katwa, décédé le 6 avril, qui avaient fui dans cette localité pour éviter les équipes de la riposte.

Le couple a été retrouvé dans une zone non sécurisée de Mabalako à un stade avancé de la maladie et a refusé d'être transféré dans un CTE.

Treize nouveaux décès de cas confirmés ont été notifiés. Il s'agit de six décès communautaires dont deux à Katwa, deux à Mabalako, un à Butembo et un à Komanda.

Sept décès au CTE ont été signalés dont six à Katwa et un à Butembo. Cent sept contacts qui ont été identifiés autour du cas confirmé de Bunia sont sortis du suivi.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.