12 Avril 2019

Congo-Brazzaville: Projet eau, électricité et développement urbain - Les chefs de quartier appelés à s'approprier les ouvrages réalisés

Une réunion de sensibilisation aux travaux du projet à Pointe-Noire a regroupé, le 12 avril, les intervenants et les responsables locaux, en présence d'Ambroise Bayakissa, administrateur maire du troisième arrondissement, Tié Tié.

La rencontre a été ouverte par l'administrateur maire de Tié Tié. Ambroise Bayakissa a insisté pour que les chefs de quartier, de zone et de bloc jouent pleinement leur rôle, en viellant sur les sites concernés par le Projet eau, électricité et développement urbain (Peedu) et en favorisant la bonne entente entre ses acteurs et les bénéficiaires.

De leur côté, les responsables du Peedu ont exhorté la population, la principale bénéficiaire, à s'approprier le projet, l'invitant à se sentir concernée par les travaux qui sont menés dans les différentes circonscriptions administratives.

Ainsi, l'engagement citoyen trouve son sens et sa place dès lors que le bien réalisé est perçu comme un bien d'intérêt collectif, ont-ils renchéri.

Notons que le Peedu a entrepris à Pointe-Noire les travaux de réhabilitation et d'équipement de quinze postes de transformation.

Par ailleurs, la mise en œuvre de ces activités pouvant entraîner des nuisances individuelles et collectives qui peuvent altérer les relations entre les acteurs en charge du projet et la population, un atelier a été initié.

Au cours de celui- ci, deux thèmes ont été développés, notamment la sauvegarde environnementale et sociale par Adélaïde Itoua, spécialiste en sauvegarde environnementale, et les mécanismes de gestion des plaintes et l'engagement citoyen par Cyprien Farel Mouyangou, chargé de mission sauvegarde environnementale et sociale au Peedu.

«Pour contenir ces situations et conduire à bonne fin les travaux, la Banque mondiale prescrit à tous les projets qu'elle finance les dispositions appelées mesures de sauvegarde environnementale et sociale tirées des études spécifiques élaborées tout au début des travaux.

Ces études déterminent et identifient les impacts positifs et négatifs liés à la mise en œuvre d'un projet quelconque et proposent des mesures d'atténuation pour les impactes négatifs et des mesures de bonification pour les impacts positifs », a dit Paul Gulu, responsable administratif, financier et comptable du Peedu, assurant l'intérim du coordonnateur empêché.

Congo-Brazzaville

Exportation - Le PAPN renoue avec le transport de minerais 28 ans après

Le directeur général du Port autonome de Pointe-Noire (PAPN), Séraphin Bhalat, a salué, le… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.