Madagascar: Formation professionnelle - Vers une évaluation de la qualité de l'offre

Une étude diagnostique, un état des lieux et une proposition de dispositif de labellisation de la formation professionnelle continue à Madagascar, a été réalisée par le consortium FTHM Consulting/SFERE.

L'objectif consiste à contribuer au renforcement des capacités techniques, managériales et commerciales des micros, petites et moyennes entreprises (MPME) à travers une analyse de la qualité de l'offre de formation professionnelle continue existante.

Cette étude contribue ainsi à la mise en œuvre de la politique nationale de l'emploi et de la formation professionnelle, élaborée en 2015 par le ministère de tutelle.

Cela concerne notamment cinq secteurs, priorisés par l'Etat : le programme PROCOM, à savoir, le tourisme-Hôtellerie-Restauration, les BTP, les ressources stratégiques, l'agro-industrie, les TIC et le Textile-Habillement-Accessoires.

Cette étude diagnostique aboutira également à un état des lieux de l'offre de formation professionnelle continue dans ces cinq secteurs prioritaires ainsi qu'à une évaluation de la qualité de cette offre.

Ce qui permettra de rassurer et encourager les entreprises locales à investir dans les ressources humaines d'autant plus que le Fonds Malgache de Formation Professionnelle, est déjà opérationnel.

Un atelier national de restitution de l'étude est prévu afin de présenter les résultats aux différentes parties prenantes et de prendre en compte les recommandations émises.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.