Cameroun: Intox des réseaux sociaux - L'ancien Premier ministre Simon Achidi Achu ne s'est pas suicidé

Une rumeur ayant fait le tour des réseaux sociaux avant hier jeudi, a donné Simon Achidi Achu, pour mort par pendaison, dans sa ferme de Santa, à Bamenda, dans la région du Nord-Ouest. Tout recoupement fait, il n'en est rien : l'ancien Premier ministre du Cameroun, a pu s'en assurer Camer.be, est actuellement à Yaoundé la capitale. Il y était même déjà au moment où le fake news faisait la ronde des réseaux sociaux.

Selon des informations rapportées par Gazeti 237, ce qui a été annoncé comme « suicide » de l'ancien Premier ministre Simon Achidi Achu, renvoie plutôt à un homme retrouvé pendu dans sa plantation à Santa. Nos confrères indiquent que le défunt se nommerait Aaron Achu. Toute chose qui serait alors à l'origine de la « confusion » avec Simon Achidi Achu.

Votre journal a appris que pour le moment, les enquêtes diligentées et par la gendarmerie locale, et par les médecins légistes, n'ont pas encore permis de déterminer si, Aaron Achu s'est donné la mort par pendaison, ou alors, s'il a été victime d'un meurtre maquillé en suicide.

De toute façon, la personne retrouvée pendue dans sa ferme de Santa, n'est pas Simon Achidi Achu l'ancien Premier ministre camerounais. Ce dernier séjourne paisiblement à Yaoundé.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.