13 Avril 2019

Congo-Brazzaville: Marine marchande - Vingt-six agents traduits en conseil de discipline pour fautes professionnelles

Un groupe d'agents de la direction générale de la marine marchande avait créé, en février dernier à Pointe-Noire, une dissidence et mené illégalement un mouvement de contestation, en vue de chasser de force leur directrice générale, Colette Gandou Ilolongo, l'accusant de tous les maux, sans informer la hiérarchie.

Les agents incriminé avaient volontairement ignoré d'informer le ministère de tutelle avant d'organiser leur mouvement, préférant plutôt adresser une correspondance au Premier ministre, chef du gouvernement.

Une faute administrative grave, selon la tutelle. Ainsi, pour mettre un terme à cette insoumission et indiscipline caractérisée, Clément Mouamba a enjoint le ministre des Transports, de l'aviation civile et de la marine marchande, Fidèle Dimou, de les traduire en conseil de discipline.

« J'ai reçu, le 26 mars, une lettre du Premier ministre, chef du gouvernement, lorsque je lui ai rendu compte de ma mission effectuée à Pointe-Noire, à cause du climat délétère qui a prévalu à la direction générale de la marine marchande.

En retour, il m'a demandé de prendre des mesures fortes et urgentes afin de ramener un bon climat dans cette structure qui fait l'objet de trop de propos déconcertants », a affirmé le ministre Fidèle Dimou.

Cette réunion spéciale s'est tenue en urgence, le 12 avril à Brazzaville, de 10 h à 20h, sous la direction du ministre lui-même, qui est également président du conseil de discipline.

Elle a regroupé, entre autres, la directrice générale de la Fonction publique, le représentant de la direction générale du contrôle budgétaire, les deux syndicats des agents ainsi que le représentant de la Confédération syndicale des travailleurs du Congo à laquelle ces syndicats sont affiliés.

Auditionnés à tour de rôle, ces vingt-six agents ont reconnu les faits qui leur sont reprochés. Ils sont accusés, entre autres, d'insubordination, manquement de se conformer aux dispositions statutaires et règlementaires en vigueur, manquement à l'obligation de réserve, violation de la hiérarchie ainsi que de faux et usage de faux dans la délivrance de certains documents administratifs importants.

À l'issue de la réunion, le conseil de discipline a infligé des sanctions disciplinaires à chacun d'eux. Six agents ont reçu des avertissements ; quatorze des blâmes; quatre seront traduits en conseil national de discipline, compte tenu de la gravité des faits.

De même, deux décisionnaires se présenteront devant la direction générale de la marine marchande.

« Le conseil de discipline a une mission régalienne, celle de maintenir l'ordre et la discipline dans l'administration. Car, toute administration publique ou privée où la discipline est bafouée est vouée à la dérive », a conclu le ministre des Transports.

Congo-Brazzaville

Exportation - Le PAPN renoue avec le transport de minerais 28 ans après

Le directeur général du Port autonome de Pointe-Noire (PAPN), Séraphin Bhalat, a salué, le… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.