Angola: Les défis de l'économie angolaise débattus à Washington

Luanda — Les nouveaux défis de l'économie angolaise, eu égard aux reformes entreprises par le président João Lourenço, ont été au centre d'un débat, vendredi, à Washington.

Sous le thème "Investissant dans l'avenir de l'Angola", les participants à un dîner-conférence organisé en marge des réunions de printemps de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international (FMI) , tenues du 08 au 14 avril 2019, ont relevé les efforts du gouvernement angolais visant à stabiliser la politique monétaire et de change.

Parrainé par la Chambre de Commerce USA-Angola (USACC) et le 25è constituant de la Banque mondiale, le débat a également porté sur l'adéquation du système bancaire aux normes internationales, précise un communiqué de presse parvenu ce samedi à l'Angop.

Évoquant les raisons ayant poussé le gouvernement de Washington à suspendre la correspondance entre les banques américaines et angolaises, l'ancien sous-secrétaire d'Etat américain au Trésor, Adam Szubin s'est dit optimiste, soulignant que les mesures prises actuellement par le gouvernement angolais pourraient, à travers la Banque Nationale d'Angola (BNA), améliorer les relations financières entre Washington et Luanda.

Dirigée par la présidente de l'USACC, Maria da Cruz, la rencontre s'est déroulée en présence de l'ambassadeur de l'Angola aux Etats-Unis, Agostinho Tavares et le gouverneur de la Banque Nationale d'Angola, José de Lima Massano.

Le directeur exécutif en exercice du 25e constituant de la Banque mondiale, Armando Manuel et les représentants de l'Administration américaine, y compris les secrétaires adjoints pour l'Afrique et le Moyen orient ont également répondu à ce rendez-vous.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.