Mozambique: Appel conjoint à libérer un journaliste radio

communiqué de presse

Les 38 organisations de défense des droits humains et des libertés civiles soussignées sont vivement préoccupées par la détention arbitraire et prolongée d'Amade Abubacar, journaliste travaillant pour le compte d'une radio détenue par l'État - Rádio e Televisão Comunitária Nacedje de Macomia - dans la province de Cabo Delgado.

Nous exhortons les autorités mozambicaines à le libérer immédiatement et sans condition, et à permettre à tous les journalistes d'effecteur leur travail librement et en toute sécurité.

Amade est en détention depuis le 5 janvier, date à laquelle il a été arrêté sans mandat par des policiers du district de Macomia.

Au moment de son arrestation, Amade interrogeait des personnes qui avaient fui leur domicile en raison de l'intensification des attaques violentes perpétrées par des individus soupçonnés d'appartenir à un groupe extrémiste.

La police l'a remis à l'armée qui l'a emmené dans un centre de détention dans le district de Mueda, où il a été maintenu au secret pendant 12 jours. Il aurait été subi des mauvais traitements.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: HRW

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.