Gabon: Libreville hôte du Congrès annuel de la Fifpro

Libreville la capitale gabonaise a abrité du 10 au 11 avril 2018, le Congrès annuel de la Fédération Internationale des Associations de Footballeurs Professionnels (FIFPRO), qui s'est tenu dans un hôtel de la place.

L'instance qui défend les droits des footballeurs à travers le monde voit la participation de près de 40 participants dont 13 pays africains, et l'Association Nationale des Footballeurs Professionnel du Gabon (ANFPG), sera la principale bénéficiaire de ces assises.

La capitale gabonaise, par le biais de l'ANFPG a reçu la FIFPRO du mercredi 10 au jeudi 11 avril un Congrès annuel organisé de manière rotative. Le président de la division Afrique de cet organisme qui défend les droits des footballeurs professionnels dans le monde, le Camerounais Gérémi Njitap Fotso a ouvert le Congrès annuel de la FIFPRO en compagnie du président de l'ANFPG Rémy Ebanega Ekwa.

Durant deux jours, les délégués de cette structure ont élaboré de nouvelles stratégies pour les conditions de travail, mais aussi la redéfinition des termes des contrats de travail, et ont revu la protection sociale à l'effet de faire rayonner le football dans le continent africain. Pour Rémy Ebanega, « le choix porté sur le Gabon pour abriter le congrès s'explique par les progrès dans la défense de droits des footballeurs, grâce au travail remarquable de l'Association nationale des footballeurs professionnels du Gabon », preuve que le travail effectué par l'ANFPG a pris une autre tournure et semble avoir attiré l'attention de la FIFPRO, désireuse à priori d'étendre son réseau en Afrique sub-saharienne, où la méconnaissance des droits du footballeur fait rage.

Le Congrès annuel organisé à Libreville pour cette année a vu la participation de 40 pays, dont 13 africains parmi lesquels le Gabon. Et lors du discours d'ouverture, le président Gérémi Njitap a tenu à saluer la solidarité dont fait montre l'instance après tant d'années : « La CAF a montré l'exemple, en donnant sa confiance aux joueurs, décidée à s'appuyer sur leurs compétences, leurs connaissances, leurs expériences pour construire le football africain de demain », a-t-il souligné.

Le vice-président de la FEGAFOOT, présent lui aussi lors de cette cérémonie d'ouverture le mercredi 10 avril, a tenu également à souligner l'importance de l'ANFPG qu'il considère comme un « interlocuteur privilégié pour toute les problématiques touchants les footballeurs gabonais en général et en particulier les professionnels ». Le Congrès s'est achevé dans l'après-midi du jeudi 11 avril 2019, avec comme dernière séance une visite des locaux de l'ANFPG.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.