Angola: PN veut rétablir de l'ordre à la frontière de Luvo

Zaire — Le commandant général de la Police nationale, Paulo de Almeida, a appelé à des mesures urgentes visant à empêcher l'entrée et la sortie incontrôlées de personnes et de biens à travers le poste-frontière de Luvo, dans la province du Zaire (nord d'Angola), qui peuvent mettre en danger la sécurité nationale.

Le haut responsable de la police angolaise, qui a constaté vendredi les conditions de sécurité de ce poste-frontière de Luvo (Angola) avec la République démocratique du Congo (RDC), a dit qu'il était temps de revoir les procédures de fonctionnement de ce poste-frontière, dont la situation actuelle est préoccupante.

Le commandant général de la Police nationale estime que les mesures à prendre consistent nécessairement à rétablir l'ordre dans la poste et à transférer le marché transfrontalier dans un lieu plus sûr.

Il a également indiqué que les autorités réprimaient également le trafic de devises ou le trafic de monnaies nationale et étrangères vers la RDC, renforçant ainsi le contrôle des voies clandestines par où passent des contrebandiers.

Sans révéler les montants, le haut responsable de la police nationale a déclaré que l'État angolais perdait quotidiennement d'importantes sommes au poste de douane de Luvo, résultat des transgressions économiques qui y ont eu lieu.

Selon une source des autorités douanières locales, outre la contrebande d'argent, la contrebande de carburant et d'autres biens, ainsi que l'évasion fiscale, font partie des infractions économiques.

D'après Paulo de Almeida, le pays se trouve dans une phase de reprise économique et diversification de ses sources de revenus, d'où le motif de sa visite à Luvo.

En ce qui concerne l'immigration clandestine, un phénomène qui est également au centre des préoccupations de cette partie du pays, le commandant en chef a reconnu que les ressources humaines et matérielles étaient insuffisantes pour contrôler pleinement l'énorme frontière (330 km) qui limite la province angolaise de Zaire avec la RDC, tout en reconnaissant les efforts des organismes impliqués dans sa protection.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.