Mauritanie: Vers une modification du règlement de la Céni?

Le gouvernement mauritanien accepte désormais d'ouvrir des négociations avec l'opposition en vue de modifier le règlement intérieur de la Céni et permettre l'entrée des représentants des candidats de l'opposition. C'est ce qu'a révélé à la presse le porte-parole du gouvernement jeudi dernier 11 avril.

Depuis le 7 février, l'opposition mauritanienne demande au ministère de l'Intérieur la recomposition de la Commission nationale électorale. Jusque-là, 10 des 11 membres du comité directeur de la Céni sont issus de la majorité.

Une petite lueur d'espoir vient de s'allumer à l'issue du conseil des ministres. Le porte-parole du gouvernement Sidi Mohamed Ould Maham a évoqué l'ouverture de négociation avec l'opposition.

« Les deux parties s'acheminent vers une modification des textes régissant la Commission électorale nationale indépendante, a-t-il affirmé. Ce qui permettra d'augmenter les membres du comité directeur de la Céni. Maintenant pour ce qui est du nombre des nouveaux membres, cela dépendra du compromis entre les deux parties. »

Mohammed Ould Maouloud, président du forum de l'opposition et candidat de la coalition des forces démocratiques pour le changement à la présidentielle de juin prochain, estime que la réaction du pouvoir arrive tardivement et aux dépens de l'opposition : « Le pouvoir fait traîner la question jusqu'au dernier moment. Tout le contentieux c'est concernant le nombre de gens à ajouter à la Céni. Mais, évidemment, il s'y manifeste une volonté de sa part : limiter le nombre de représentants des partis d'opposition dans la Céni. »

Reste à savoir si cette négociation pour un meilleur l'équilibre politique au sein de la Céni pourra intervenir avant la présidentielle prévue pour le mois de juin prochain.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Mauritanie

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.