14 Avril 2019

Sénégal: "D'importances mesures" pour contrecarrer la corruption (officiel)

Saint-Louis — Le directeur de la bonne gouvernance, Cheikh Fall Mbaye, a indiqué samedi que le gouvernement sénégalais a entamé un processus d'amélioration de la bonne gouvernance, à travers d"'importantes mesures" destinées à faire face à la corruption.

Pour y parvenir, l'accent sera mis sur la prévention et l'adoption de textes, avec un "code de transparence par rapport à l'exécution des budgets", a-t-il souligné lors d'un forum intitulé : "Après 59 ans d'indépendance, quelle place pour la gouvernance dans le nouveau et dernier quinquennat du Président Macky Sall ?".

Selon lui, des principes de transparence, de participation, de redevabilité et d'équité doivent être adoptés, pour "une bonne culture de la gouvernance au Sénégal".

Il estime qu'il faut aussi privilégier l'éducation, la sensibilisation et le renforcement de capacités des acteurs, ainsi qu'une "appropriation de ces principes par les jeunes".

Tout en rappelant les bonnes performances du Sénégal, il a rappelé l'adoption de la loi sur la déclaration de patrimoine, la transparence dans les industries extractives et des ressources minérales, la création de l'OFNAC [Office national de lutte contre la fraude et la corruption], etc., mais aussi "la mise en place de la loi pour l'accès à l'information".

"L'efficacité, l'efficience, la célérité dans la demande du service public, l'accès à l'information, permettent d'améliorer l'état de la gouvernance. Mais aussi il faut agir sur le comportement des citoyens, par des modèles d'éducation à la bonne gouvernance avec des valeurs positives", a-t-il préconisé.

Lors des débats, des panélistes ont tous plaidé pour une "culture de sanction" au Sénégal, ainsi que la publication des rapports des différents corps de contrôle.

Pour le quinquennat du président Macky Sall, ils estiment que les citoyens attendent des "actes". Selon eux, les lois, textes, règlements et tous les outils réglementaires étant là, "il ne reste que leur application, afin que la transparence et la bonne gouvernance soient "érigées" en règle partout, pour enfin prendre en charge les préoccupations du peuple".

Sénégal

La grâce d'un trafiquant de faux médicaments exaspère les pharmaciens

Au Sénégal, les pharmaciens seront en grève mercredi 22 mai. Une grève d'une journée… Plus »

Copyright © 2019 Agence de Presse Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.