Sénégal: Saint-Louis - Baye Oumar Guèye appelle à "prendre conscience de l'ampleur de la corruption"

Saint-Louis — Le directeur général de la radio Sud-Fm, Baye Oumar Guèye, a appelé samedi l'Etat, la société civile et les citoyens à "prendre conscience" de l'ampleur de la corruption.

Le journaliste s'exprimait lors d'un forum axé sur le thème : "Après 59 ans d'indépendance, quelle place pour la gouvernance dans le nouveau et dernier quinquennat du Président Macky Sall ?". La manifestation s'est tenue à l'auditorium de l'Université Gaston Berger (UGB) de Saint-Louis.

Il explique le choix porté sur l'université Gaston Berger (UGB) par son statut de lieu de transmission du savoir et de recherche.

"Le thème est un enjeu actuel, car un pays en développement comme le Sénégal, doit faire face pour trouver des solutions, parce qu'on ne nait pas corrupteur, mais on le devient ; d'où la nécessité de sensibiliser les citoyens", a-t-il déclaré.

Selon lui, les autorités doivent donner le bon exemple, mais il faut aussi que "chacun de nous comprenne sa place et son rôle dans la construction du pays". "[... ] il y une responsabilité partagée et chaque génération doit être consciente et assumer la sienne, face à l'histoire", a-t-il souligné.

Ce forum est organisé sous l'égide du groupe Sud-Fm en partenariat avec Hewlett et la fondation Media Afrique.

Le groupe envisage d'étendre ces forums aux écoles et universités, afin de susciter un débat autour des questions de l'heure qui agitent la marche du pays et renforcer les connaissances, l'éducation et la sensibilisation.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.