Sénégal: Appel au maintien de l'anglais comme LV1, pour en faire la 1ère langue étrangère du pays

Le président de l'Association des professeurs d'anglais du Sénégal (APAS/ATES), Abdou Niane, a invité samedi les autorités édiucatives à maintenir l'anglais comme première langue vivante (LV1) jusqu'à l'obtention du baccalauréat afin d'en faire la première langue étrangère du pays.

"Je demande aux autorités qui avaient fait de l'anglais la première langue vivante à partir de la 6ème au collège, qu'elles laissent cette LV1 continuer jusqu'à l'obtention du baccalauréat afin de faire de l'anglais la première langue étrangère du pays", a-t-il dit.

Il s'exprimait à l'ouverture de la 22ème édition de la journée nationale de la langue anglaise, une manifestation que cette structure célèbre chaque année.

L'édition de cette année est axée sur le thème "Réhabilitation de l'Anglais, première langue étrangère, dans le système éducatif sénégalais : défis et solutions".

Pour M. Niane, la possibilité offerte à l'élève de "choisir une autre langue comme LV1 une fois au lycée ne plaide pas pour la réhabilitation de la discipline anglaise dans le système éducatif".

Le président de l'Association des professeurs d'anglais du Sénégal estime que "l'anglais devait rester la première langue vivante, du début à la fin du cycle secondaire de l'élève".

"Il faut que les autorités du système éducatif prennent cette décision, si nous voulons remettre l'anglais à sa place et faire de la discipline anglaise la première langue étrangère du pays", a-t-il indiqué.

L'Association des professeurs d'anglais du Sénégal (APAS/ATES) célèbre chaque année, en partenariat avec "Regional English Office" de l'Ambassade des Etats-Unis au Sénégal, la journée nationale de la langue anglaise.

L'ATES a pour objectif de soutenir "les efforts consentis par l'Etat du Sénégal dans la formation continue en contribuant au développement personnel et professionnel des professeurs de la discipline anglaise", a-t-il soutenu.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.