14 Avril 2019

Cote d'Ivoire: Amédé Kouakou explique la création du Rhdp aux populations de Diabo et Botro

Après Sakassou et Béoumi, Amédé Kouakou, ministre de l'Équipement et de l'Entretien routier, était le vendredi 12 et le samedi 13 avril, à Diabo et Botro.

Il est allé à la rencontre des chefs traditionnels, des jeunes et des femmes pour leur porter un message du Président Alassane Ouattara, par ailleurs président du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp).

L'essentiel du message dont il est porteur auprès des populations Gblô (Diabo) et Satiklan (Botro) était de leur dire ce qui a motivé le Président Alassane Ouattara à créer le Rhdp unifié, un parti politique qui fédère plusieurs partis politiques dont les militants sont des houphouétistes dans l'âme.

Mais avant de délivrer ce message, le cadre du Rhdp qu'il est, a tenu à faire cette précision. « Nous savons que le chef traditionnel, en politique, a l'obligation de réserve.

Toutefois, le chef doit être informé des réalités du pays même en politique pour qu'il puisse donner la bonne et vraie information aux populations dont il est l'incarnation et qu'il dirige », a-t-il voulu lever toute équivoque.

Pour l'émissaire du Rhdp, la période de campagne électorale est encore loin pour qu'il vienne leur « vendre » des messages d'illusion.

« Nous sommes venus vous dire la vérité, car nous savons que des gens viennent régulièrement dénigrer le Président de la République et dépeindre en noir le Rhdp son parti politique dont il porte les valeurs à bout de bras », a-t-il déclaré.

Informé de ce que les chefs veulent savoir ce qui a été à la base du « divorce » politique entre les Présidents Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié, Amédé Kouakou a dit sa part de vérité.

« Pour le Président Bédié, étant donné qu'il a soutenu le Président Ouattara par deux fois, il a souhaité que son jeune frère lui renvoie l'ascenseur en 2020.

Mais pour le Président Ouattara, compte tenu de leur âge avancé, il fallait sagement passé le relai à une nouvelle génération. Voilà la pomme de discorde », a-t-il expliqué.

Toutefois, les chefs ont insisté sur le fait que pour une question de paix, il fallait faire tout pour que ces deux leaders, dans un dialogue franc et direct, se parlent et s'entendent sur l'essentiel.

« Des émissaires ont été envoyés chez les deux Présidents. Mais c'est le Président Bédié qui continue de camper sur sa position », a-t-il accusé.

Si l'on en croit le ministre de l'Équipement et de l'Entretien routier, le Président Alassane Ouattara, convaincu que c'est le Rhdp qui a permis à la Côte d'Ivoire de rebondir en si peu de temps, il ne pouvait laisser mourir ce projet politique ambitieux. «Le Président Ouattara a créé le Rhdp unifié pour la paix, gage de tout développement », a-t-il martelé.

C'est pourquoi, face aux doléances des populations qui réclament des routes bitumées, des pistes rurales praticables, des écoles, des centres de santé, l'adduction en eau potable, etc., l'émissaire leur a fait savoir que tout cela ne peut s'obtenir que dans la paix. Il a invité, à la fin, les populations des deux localités à prendre fait et cause pour le Rhdp.

Cote d'Ivoire

Italie - Tiémoué Bakayoko victime de cris racistes

Coupable avec son coéquipier ivoirien Franck Kessié il y a quelques jours, d'un chambrage peu… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Fratmat.info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.