14 Avril 2019

Burkina Faso: Campagne cotonnière 2019-2020 - Le kg de l'or blanc passe 250 à 265F CFA

L'Association interprofessionnelle du coton du Burkina (AICB) a tenu, respectivement les 12 et 13 avril 2019 à Ouagadougou, son assemblée générale, suivie d'une conférence de presse. La structure a, au cours de cette rencontre, fixé le prix du kilogramme du coton graine à 265F CFA contre 250F en 2018.

Le prix du kilogramme du coton graine va connaître une augmentation pour la campagne cotonnière 2019-2020.

En effet, au cours de son Assemblée générale (AG) suivie d'une conférence de presse, organisée respectivement les 12 et 13 avril 2019 à Ouagadougou, l'Association interprofessionnelle du coton du Burkina (AICB) a décidé d'une augmentation du prix du kilogramme du coton graine de 15 FCFA, ainsi qu'une baisse de 7% des prix de cession des engrais (NPK et urée) pour la campagne cotonnière 2019-2020.

De ce fait, les sacs de 50 kg de l'urée et de l'engrais NPK passent de 15 000 à 14 000 FCFA, tandis que le prix d'achat du coton graine est désormais à 265 F CFA contre 250 FCFA la campagne écoulée.

Les prix de la semence conventionnelle restent inchangés. Mieux, des produits de traitement (insecticides de spécialité) à large spectre d'actions ont été mis à la disposition des producteurs pour combattre les ravageurs du coton.

Faisant le bilan peu reluisant de la campagne cotonnière 2018-2019, le responsable à l'information de l'AICB, Ali Compaoré a indiqué que les mouvements de boycott et de contestation dans certaines localités, notamment dans la province du Kénédougou ainsi que la pression parasitaire ont sérieusement plombé les efforts de production, occasionnant une baisse productive de l'ordre de 29% par rapport à l'année 2017.

«Avec cette contreperformance, notre filière a plus que jamais besoin de rebondir et de recouvrer ses lettres de noblesse», a indiqué M. Compaoré.

Selon le directeur général de la Société nationale des fibres textiles (SOFITEX), Wilfried Yaméogo, les mesures prises par l'AICB en faveur de la campagne cotonnière 2019-2020 entrent en droite ligne des recommandations faites par les «cotonculteurs» lors de l'atelier national sur la relance durable de la production cotonnière et qui se résumaient, entre autres, à la baisse des prix des intrants et l'augmentation du prix d'achat plancher du coton graine.

De l'apurement des impayés

Pour M. Yaméogo, des efforts sont faits par la filière, parce que les cours mondiaux de la fibre imposent des contraintes aux sociétés cotonnières.

Au niveau des prix réduits des engrais et insecticides, les acteurs ont précisé que cette baisse a été possible grâce à un appui financier de l'Etat de l'ordre de 13,627 milliards FCFA.

Aussi a-t-il indiqué qu'afin de contribuer à l'apurement des impayés internes et externes de la campagne 2018-2019, l'AICB a décidé de verser à chaque producteur la somme de 10Fcfa/kg de coton graine au titre de ladite campagne, soit environ 4, 350 milliards FCFA.

«Ce soutien vise à améliorer le revenu des producteurs et à renforcer leur engagement pour la relance durable de la production», a dit le DG Yaméogo.

Le président de l'AICB, Bambou Bihoun, par ailleurs président de l'Union nationale des producteurs de coton du Burkina (UNPC-B) a salué les efforts du gouvernement, les sociétés cotonnières et des banques à accompagner les producteurs.

Tout en rassurant de l'engagement des producteurs à relever le défi pour la campagne à venir, Bambou Bihoun a souhaité que les conclusions issues de l'atelier de relance durable de la filière servent toujours de repère dans la prise de décisions cotonnières.

Il a apprécié l'augmentation de 15 FCFA du prix d'achat et la baisse de 1000 FCFA sur le sac des produits fertilisants. « Notre seule manière de saluer l'engagement du gouvernement à nos côtés sera d'inonder les usines d'égrenage de coton.

Pour peu que nous ayons une bonne pluviométrie », a déclaré M. Bihoun. En perspective, les acteurs envisagent de relever le défi de 800 000 tonnes de coton graine pour la campagne 2020 afin de permettre au pays de quitter la 4e place qu'il occupe actuellement pour reprendre la première en Afrique.

Burkina Faso

Développement des médias - StarTimes, un géant à la conquête de l'Afrique

Multinationale des médias créée en 1988, le groupe chinois StarTimes est un opérateur… Plus »

Copyright © 2019 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.