15 Avril 2019

Cameroun: La technologie au service de l'éducation sexuelle

L'application camerounaise "Ndolo 360", lancée en 2016, permet aux jeunes gens de poser des questions anonymement sur la sexualité.

L'Organisation mondiale de la santé a choisi la technologie pour son deuxième forum sur la santé en Afrique subsaharienne, tenu au Cap-Vert. A l'occasion, plusieurs applications mobiles sur la contraception et la grossesse ont été sélectionnées. La plupart avaient trait à la reproduction et aux maladies sexuellement transmissibles, dans des pays où l'éducation sexuelle est toujours un sujet tabou, en raison du poids de la tradition. Cela concerne, en général, les pays où l'avortement risque de mener les femmes à la prison ou à la mort.

Ces applications visent à pallier la défaillance de l'éducation sexuelle en Afrique. Des technologies informant les jeunes sur la sexualité peuvent éviter beaucoup de drames dans la gent féminine. "L'absence de communication autour de la contraception génère plus de contaminations par le sida et de grossesses non désirées", a déclaré le Dr Charles Immanuel Akhimien. Son pays le Nigeria, par exemple, compte 3,1 millions de porteurs du VIH et trente-quatre mille décès par an dus à des avortements clandestins, selon des statistiques officielles.

Son application, myPaddi, met en relation anonymement les jeunes avec des médecins, pour recevoir des conseils sur la sexualité et la contraception. Elle permet d'aider les jeunes filles victimes de violences sexuelles par tous les moyens, y compris médicaux. Autre initiative bienvenue, celle de Morenike Fajemisin, pharmacienne de 30 ans, qui a créé Whispa (pour whisper, chuchotement en anglais), une application mobile permettant aux jeunes femmes d'accéder au moyen de contraception de leur choix, dans le strict respect de leur intimité, et ainsi limiter "l'ingérence humaine."

C'est au Cameroun qu'est née la première application mobile d'informations sexuelles à destination de la jeunesse, sous le nom Ndolo 360 ( en français, l'amour à 360 degrés), engagée dans le combat contre le sida. Cet outil s'est avéré indispensable dans la prévention du VIH, mais aussi dans la lutte contre les mariages forcés, la promotion de l'éducation des jeunes filles.

Cameroun

Maurice Kamto et ses alliés refusent de se rendre au tribunal

Maurice Kamto et ses alliés refusent de se rendre au tribunal pour protester contre les violences à… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2019 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.